Index du forum Les rubriques Histoire du vin et de la vigne... découvrir le vin, l'aborder, s'informer

Le vin pour les débutants, les amateurs et ceux qui veulent s'informer

Yves CUILLERON - Rhône Nord

Messagepar Laurent Saura » Lun 28 Oct 2013 17:42

mouarfff!!!! :D
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:VIN MYTHIQUE 18+ À 19:VIN EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:VIN MOYEN 10 À 11:VIN FAIBLE MOINS DE 10:VIN DÉFECTUEUX
Laurent Saura
 
Messages: 4785
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 18:29

Re: Yves CUILLERON - Rhône Nord

Messagepar EricC » Lun 28 Oct 2013 18:40

vinosophe a écrit::oops: :roll:

désolé...mais j'aimerais connaitre un critique ou dégustateur "sérieux" et expérimenté qui me démontre que les TERROIRS du nord de la vallée du RHONE ne produisent pas de "meilleurs vins" que ceux du Languedoc (sauf trop rares exceptions...) :twisted:

il ne s'agit donc aucunement de mon "cadre d'analyse" mais d'un constat très "objectif" il me semble...


Je me fais certes l'avocat du diable, mais je persiste à penser que c'est un constat assez auto-centré, voire franco-centré en étant généreux.
Tu sembles goûter énormément de vins du Rhône, et si j'ai bien compris le Rhône nord semble clairement être ta région préférée. Comment imaginer que cela ne modifie pas petit à petit ta perception vers un "standard de vin" qui correspond à tes préférences ?

Je vais prendre un exemple un peu plus radical pour illustrer mes propos : les dégustateurs asiatiques sont parait-ils très sensibles à l'acidité des blancs, et semblent l'apprécier fort peu. Comment, dès lors, notre hiérarchie française (voire européenne) des cépages alsaciens (dans laquelle je pense ne pas me tromper en affirmant que le riesling ou le chenin occupent un meilleur classement que le gewurtz ou le viognier) pourrait-elle être identique à la leur ?

Je reconnaissais récemment que mon goût, ces dix dernières années, avait évolué au point que le Rhône remplace le Languedoc comme région majoritaire dans ma cave, mais je ne vois vraiment pas dans quelle mesure cela me permettrait d'affirmer que l'une renferme "objectivement" de meilleurs terroirs que l'autre. Et le fait que d'autres dégustateurs expérimentés ou des critiques retiennent cette même hiérarchie n'y change rien : l'appellation Côte-Rôtie est mieux valorisée que les Terrasses du Larzac dans notre cadre d'analyse, qui est celui d'un amateur français éclairé du début du 21e siècle.

Encore une fois, je ne tiens pas à devenir plus relativiste qu'Albert : si un vigneron me dit que tel ou tel de ses terroirs est plus qualitatif, je le crois volontiers, tant qu'il compare des choses à peu près comparables, à encépagement et travail identique.

Mais en comparant Côte-Rôtie et Terrasses du Larzac, même sur des 100% syrah, on change tellement de choses que la typicité des vins en est fatalement différente.

Eric
EricC
 
Messages: 1272
Inscrit le: Mar 4 Sep 2012 12:51

Yves CUILLERON - Rhône Nord

Messagepar Laurent Saura » Lun 28 Oct 2013 19:49

Dire que j'ai failli faire mon service national au Larzac....J'aurai peut-être dû....Y'a probablement de grands vignerons et de bons terroirs,mais mon goût va ailleurs,et c'est juste une histoire d'équilibre et de fraîcheur en bouche...de digestibilité,d'un je-ne-sais-quoi d'autre qui fait qu'on se ressert plus volontiers dans une cuvée de Côte Rôtie qu'ailleurs en Languedoc ;)
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:VIN MYTHIQUE 18+ À 19:VIN EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:VIN MOYEN 10 À 11:VIN FAIBLE MOINS DE 10:VIN DÉFECTUEUX
Laurent Saura
 
Messages: 4785
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 18:29

Re: Yves CUILLERON - Rhône Nord

Messagepar vinosophe » Lun 28 Oct 2013 20:50

bon, on s'éloigne un peu des vins d'Yves Cuilleron...et c'est sans doute dommage pour lui, non ??, :alien:

je ne nie pas la différence de perception des uns et des autres...

je parle beaucoup des vins du RHONE parce qu'ils sont, au fil des ans, et suite à de si nombreuses dégustations "comparatives" , devenus les vins pour lesquels j'ai le plus d'affinité...mais je connais très bien les vins du Languedoc aussi, en déguste encore plus d'une centaine par an, (et des vins de toutes les régions de France d'ailleurs!!!)...et je persiste à te dire que de très nombreux vignerons du Languedoc reconnaissent qu'ils ne pourront jamais élaborer un vin du niveau d'une grande COTE ROTIE... et je te défie de me prouver le contraire! j'en suis désolé...mais c'est la vérité, ce qui n'enlève rien au mérite de certains producteurs des Terrasses du Larzac, achetant encore tous les ans un carton de celui que je considère comme le meilleur d'entre eux, à savoir MAS JULLIEN...

cependant, je suis très heureux (et tant d'autres sont dans mon cas!!!) de savoir que certains apprécient (ou préfèrent???) les vins d' OC à ceux du RHONE NORD !!!...il y a si peu de vins à vendre en Hermitage, Côte Rôtie, Cornas etc...et je ne veux surtout pas contrarier les amateurs de vins du Languedoc... :)

encore une fois, vive la DIVERSITE !!!...je n'ai aucun 'standard" et suis ouvert à tout...simplement, au fil des ans, j'ai appris à reconnaitre les grands terroirs, les vins les plus complexes, les plus harmonieux...et en fin de compte, ceux avec qui nous prenons le plus de PLAISIR !!! :D

très très cordialement!
CHRISTOPHE
vinosophe
 
Messages: 3665
Inscrit le: Ven 19 Oct 2007 22:38
Localisation: BOURG en Gironde

Re: Yves CUILLERON - Rhône Nord

Messagepar EricC » Lun 28 Oct 2013 22:35

Oui, il serait peut-être judicieux de déplacer la discussion, en effet ...
EricC
 
Messages: 1272
Inscrit le: Mar 4 Sep 2012 12:51

Re: Yves CUILLERON - Rhône Nord

Messagepar vinosophe » Lun 28 Oct 2013 22:53

8-)
CHRISTOPHE
vinosophe
 
Messages: 3665
Inscrit le: Ven 19 Oct 2007 22:38
Localisation: BOURG en Gironde

Re: ADEQUATION TERROIR / DIVERSITE DE L'ENCEPAGEMENT

Messagepar Vincent Ravenne » Mar 29 Oct 2013 00:36

messieurs, vous pouvez désormais continuer à discuter tranquillement de la grandeur du Rhône nord et la facilité du Languedoc ;)

:tchin:
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:VIN MYTHIQUE 18+ À 19:VIN EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:VIN MOYEN 10 À 11:VIN FAIBLE MOINS DE 10:VIN DÉFECTUEUX
Vincent Ravenne
 
Messages: 8557
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: ADEQUATION TERROIR / DIVERSITE DE L'ENCEPAGEMENT

Messagepar matlebat » Mar 29 Oct 2013 09:14

Bonjour à tous,

Heuh, l'objet de mon CR n'était pas de comparer les terroirs de Languedoc de ceux du Rhone nord !!!!! Ni d'afficher une quelconque supériorité des uns sur les autres, sauf en terme de MES goûts !
C'était juste de dire :
1. Montcalmes : cru porter au sommet par beaucoup ne me touche pas spécialement après 4 à 5 ans de garde
2. Je préfère beaucoup les Serines de Cuilleron en 2007 C'est un très beau vin à tarif équivalent

Par contre, les terrasses du Larzac sont surement un beau terroir, en tout cas je connais au moins un vigneron qui y fait des vins superbes, je posterais un CR du MAs Jullien 2008 dégusté récemment, ça impose le respect.

Ensuite comme d'autres, je préfères les équilibres du Rhone nord généralement à ceux du Sud (Rhone ou Pays d'Oc, Roussillon...), et sachant que je suis un pinotphile, ce n'est pas surprenant !!!!!

Amicalement, Matthieu
Avatar de l’utilisateur
matlebat
 
Messages: 746
Inscrit le: Lun 29 Oct 2007 19:07
Localisation: Paris

Re: ADEQUATION TERROIR / DIVERSITE DE L'ENCEPAGEMENT

Messagepar Greg V » Mar 29 Oct 2013 09:24

Mais les fans d'équilibre trouveront leur bonheur chez Mas Jullien (dont le 2008 ne m'a pas touché, décidemment ... :D ), Montcalmes, Grange des Pères, Barral.
Pour bien vieillir il faut ingurgiter 5 vins et fromages par jour
Avatar de l’utilisateur
Greg V
 
Messages: 3564
Inscrit le: Ven 30 Déc 2011 23:08

Re: ADEQUATION TERROIR / DIVERSITE DE L'ENCEPAGEMENT

Messagepar ArnaudV » Mar 29 Oct 2013 10:30

C'est intéressant de voir la diversité des goûts et des points de vues. Bien sûr je respecte les opinions et les goûts de chacun et le pragmatique que je suis vous proposerais bien de trancher la question avec un thème de dégustation opposant les têtes d'affiche de chacune des régions.

Pour ma part, je pense que si on met, un Grange des Pères 2004 :cdc: cela risque de déstabiliser certain et si l'on parle du critère complexité pour différencier le vin du Rhône Nord avec le GDP, je ne suis pas sur que des dégustateurs puissent distinguer avec certitude les 2 vins.

Ensuite, il n'y a pas 1 seul terroir dit Rhône Nord et un autre terroir dit Languedoc. Il y a des multitudes de terroirs dans ces 2 régions. Je ne pense pas qu'on puisse mettre Crozes et Côte-Rotie dans le même panier et c'est la même chose en Languedoc.

Il ne faut pas être binaire je pense. Il faut savoir reconnaître les progrès qui ont été fait dans le Sud et il ne faut pas oublier que les romains avait choisi de planter des vignes en Languedoc, tout comme le Rhône.

En fait, je pense que la notion de grand terroir n'est pas si facile à définir. Ayant eu la chance de visiter le domaine de Emmanuel Reynaud, j'ai été surpris de voir ce terrain avec si peu d'ensoleillement, perdu au milieu des pins (donc à l'ombre), avec ce sol si pauvre. Les vins de Rayas sont étonnant de finesse, de profondeur et de complexité. Donc ce terroir ... doit être un grand terroir. Et pourtant ... il ne correspond pas à l'image que l'on se fait d'un grand terroir.

Je pense que c'est la même chose en Languedoc. Il y a des parcelles "magiques" produisant des résultats exceptionnels et il y a de plus en plus de vignerons capables d'être les interprètes de leurs terroirs si mal exploités jusqu'alors.
ArnaudV
 
Messages: 395
Inscrit le: Lun 27 Mai 2013 22:55

Re: ADEQUATION TERROIR / DIVERSITE DE L'ENCEPAGEMENT

Messagepar Christian Rausis » Mar 29 Oct 2013 18:07

Un de mes encaveurs valaisans préférés
consacre beaucoup de temps à déterminer l'adéquation de chacun des cépages avec son terroir.



Sans compromis, il travaille également sur l'équilibre de la plante, afin d'obtenir les rendements les plus faibles, sans excès de vigueur, de sorte à optimiser la concentration de la baie ; cela se traduit par une juste maturité du fruit, privilégiant à la fois la structure et la fraîcheur.



Amateur des vins texturés et subtils, il travaille avec des fûts de très haute qualité, au grain très fin, adaptés à chaque cépage, permettant ainsi une étonnante complexification du vin et un vieillissement lent et prometteur.



Si vous voulez en savoir plus : http://www.claudy-clavien.ch/site/claudy-clavien.html

Ps Pour rappel, la syrah encre de la terre de Claudy Clavien s'était classée 2ème derrière la vieille vigne de Simon Maye lors de la fameuse dégustation du GJE concernant les syrahs 2001, bien devant les fameux et onéreux vins de Côte Rôtie. http://www.thomasvino.ch/?p=8685 (ce qui ne veut pas dire qu'on a les meilleurs vins, les meilleurs vignerons et les meilleurs terroirs ! mais en tout cas, ils sont excellents et n'affichent pas des prix stratosphériques)
Christian Rausis
Avatar de l’utilisateur
Christian Rausis
 
Messages: 3585
Inscrit le: Sam 8 Déc 2007 13:04
Localisation: Valais

Re: ADEQUATION TERROIR / DIVERSITE DE L'ENCEPAGEMENT

Messagepar EricC » Mar 29 Oct 2013 22:22

ArnaudV a écrit:En fait, je pense que la notion de grand terroir n'est pas si facile à définir. Ayant eu la chance de visiter le domaine de Emmanuel Reynaud, j'ai été surpris de voir ce terrain avec si peu d'ensoleillement, perdu au milieu des pins (donc à l'ombre), avec ce sol si pauvre. Les vins de Rayas sont étonnant de finesse, de profondeur et de complexité. Donc ce terroir ... doit être un grand terroir. Et pourtant ... il ne correspond pas à l'image que l'on se fait d'un grand terroir.


Pourquoi un grand terroir devrait-il être un "beau" terroir ? Voilà une vision bien romantique ... :)
EricC
 
Messages: 1272
Inscrit le: Mar 4 Sep 2012 12:51

Re: ADEQUATION TERROIR / DIVERSITE DE L'ENCEPAGEMENT

Messagepar Christian Rausis » Mer 30 Oct 2013 09:07

Définition : Terroir
Encyclopédie de la Vigne, du Vin et des Alcools

Les francophones ont baptisé la quadrilogie "climat - topographie - géologie - sol", auquel il faut ajouter l'homme, du nom de "terroir". Il n'y a pas d'équivalent dans une autre langue que le Français, de sorte que même les anglophones ont repris le terme français "terroir". Caractère spécifique transmis par le sol, le sous-sol et le modelé d'un endroit déterminé sur le vin qu'il produit. Interviennent dans l'adéquation d'un terroir l'exposition et le microclimat d'un lieu-dit, ainsi que le choix de l'encépagement, le talent du viticulteur et le savoir-faire du vinificateur, un ensemble de données essentielles qui aboutissent à l'élaboration d'un grand vin dans les grandes appellations. Les grands vins rouges proviennent de terrains calcaires et les grands vins blancs préfèrent les sols acides. Les grands terroirs sont ceux qui permettent un enracinement profond où les racines plongent. Le cheval respectait beaucoup plus le terroir que le tracteur. Le travail du sol fait partie des bons terroirs. Le cépage donne le ton et le terroir fait la chanson, entend-on dire lorsqu'il s'agit de percer un peu plus loin les secrets du vin.

On dit aussi d'un vin qu'il a «un goût de terroir», soit la saveur particulière de sa provenance, caractéristique des grands vins. En revanche, l'expression pour un vin qui "terroite" était autrefois péjorative, signifiant que le vin présente un goût de terroir rustique et simple. Aujourd'hui, c'est devenu une qualité, par rapport aux vins de cépage.
http://www.cavesa.ch/definition/terroir,4656.html
Christian Rausis
Avatar de l’utilisateur
Christian Rausis
 
Messages: 3585
Inscrit le: Sam 8 Déc 2007 13:04
Localisation: Valais

Précédent

Retour vers Histoire du vin et de la vigne... découvrir le vin, l'aborder, s'informer

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités