Index du forum Les rubriques Histoire du vin et de la vigne... découvrir le vin, l'aborder, s'informer

Le vin pour les débutants, les amateurs et ceux qui veulent s'informer

Les vins du mâconnais: 1ère partie, Pouilly-Vinzelles

Messagepar Patrick » Mer 10 Oct 2018 17:51

Pouilly-Vinzelles

Le vignoble de Vinzelles est assez peu connu au regard de son grand frère de Fuissé. Moins de 53 hectares en production livrent chaque année entre 300 et 400.000 bouteilles de vins blancs, uniquement issus du chardonnay.
L’appellation est pourtant reconnue officiellement depuis 1940 et le vignoble dispose d’un nombre certains d’atouts.
Il dispose d’ une remarquable exposition vers le levant en direction de la plaine de la Saône. Le vignoble y puise une idéale insolation en même temps qu’une capacité à être régulièrement mûr tout en étant préserver des forts orages de grêle par les roches environnantes situés à l’ouest. Ce mur de vignes visible depuis l’autoroute du soleil est ainsi rarement victimes des aléas climatiques que sont le gel et la grêle, entre Saône et Roches qui forment pour lui une sorte d’écrin naturel.
Sur une pente assez douce, drainante, pouvant s’élever un peu plus fort vers l’Ouest ce sol argilo-calcaire mêlé de silice est idéal pour la culture d’un chardonnay complet et charnu développant une naturelle vinosité en même temps qu’une grande finesse. Précoce, il doit en général êtres récolté sur des fruits frais et dynamiques pour ne pas perdre son type remarquable dans une maturité pouvant se montrer en bouche un peu trop lénifiante.
Le château de Vinzelles et la famille Bret possèdent ici une belle proportion de ce vignoble qui naguère était quasiment entièrement écoulé par le négoce beaunois ou la cave coopérative de Vinzelles. Les seconds ont su dynamiser le secteur en imposant une discipline de fer à leur culture du meilleur climat de l’appellation - Les Quarts - dont ils possèdent près de 4,5 hectares.
Mes mots ne seront pas trop forts je pense si j’affirme qu’ils sont depuis le début du 21 ieme siècle les grands artisans du renouveau de cette appellation et qu’eux seuls pour l’heure peuvent la hisser au niveau des meilleurs Pouilly-Fuissé et des plus jolis premiers crus de Côte d’Or.
A ce titre les frères Bret ils n’ont pas perdu le goût local prononcé pour les maturités justes qui parfois, en année chaude, peuvent décupler l’extravagance du chardonnay mûr et plein de sève disposant d’une viscosité n’excluant ni la fraîcheur ni la tension mais exaltant le feu d’une concentration unique. Goûtez la cuvée des Quarts « Millerandées » pour vous en convaincre car c’est une des expériences les plus extrêmes de ce que le chardonnay ultra concentré peut donner sur un grand terroir argile-calcaire exposé au levant.
Parmi les climats l’unité est assez réelle et il faut avoir déguster les Longeays pour leur immédiate séduction ou les Portés pour la finesse de sa texture. Mais les terres ont toutes des valeurs agronomiques de fort bon niveau et il s’agit d’une des appellations les plus homogènes de Bourgogne, potentiellement.

Patrick Essa - 2018
repriduction interdite
Patrick Essa - Meursault
http://www.degustateurs.pro
Patrick
 
Messages: 141
Inscrit le: Lun 29 Oct 2007 12:25
Localisation: Bourgogne - Meursault

Re: Les vins du mâconnais: 1ère partie, Pouilly-Vinzelles

Messagepar Thierry Debaisieux » Mer 10 Oct 2018 18:01

Merci pour cet article, Patrick.
Je n'ai pas bu Les Quarts des frères Bret, mais j'ai trouvé excellent leur cuvée les Remparts 2014.
Je vais essayer de trouver les Quarts.
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6151
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)


Retour vers Histoire du vin et de la vigne... découvrir le vin, l'aborder, s'informer

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités