Index du forum Les rubriques Histoire du vin et de la vigne... découvrir le vin, l'aborder, s'informer Le vin pour les débutants !

Vous trouverez ici tous les renseignements nécessaires pour mieux comprendre votre passion naissante.

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Winemega-Alain » Dim 29 AoĂ»t 2010 21:03

Très beau travail que ce livre-référence concocté par Eric et Pierre.
Je me réjouis de l'avoir entre les mains!

Autre parution fraîchement sortie du four: http://www.decitre.fr/livres/La-face-ca ... 2849411865 du bloggeur Mr Septime et de Laurent Baraou, caviste et passionné bien connu de nombreux amateurs.
Alain

Se pencher sur son passé, c'est risquer de tomber dans l'oubli
Avatar de l’utilisateur
Winemega-Alain
 
Messages: 2893
Inscrit le: Jeu 25 Oct 2007 23:30
Localisation: Suisse, entre Genève et Lausanne

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mer 1 Sep 2010 16:38

Le chemin des Vignes
Vallée de la Loire


La Loire n’est pas un long fleuve tranquille . Sur ses mille kilomètres de berges elle abrite plus de soixante neuf appellations viticoles depuis les monts du Forez jusqu’au Muscadet . Les vins produits dans la Vallée de la Loire ont tous une personnalité différente , chacun est issu d’un cépage bien enraciné dans son terroir , mais tous ont ce lien de parenté qui leur confère lumière et fraîcheur : la Loire .

C’est par le Chemin des vignes que le livre Vallée de la Loire nous propose de passer : une balade le long du troisième vignoble de France en s’arrêtant visiter les domaines emblématiques de chaque appellation.

C’est l’équipe de la revue Le Rouge et le Blanc qui a eu l’idée de ce parcours à travers les vins de la vallée de la Loire . Depuis 1983 cette revue d’amateurs , qui vit sans publicité , défend les vignerons soucieux de réaliser des vins authentiques et sincères dans le respect du goût et du terroir .

Ce livre n’est ni un guide , ni un palmarès . Il nous invite simplement à partir à la rencontre des vins et de ceux qui les font . Le Chemin des Vignes , La Vallée de la Loire est un livre précis , qui connait parfaitement les vins et les vignerons . A l'aide de cartes , de portraits et de décryptages techniques , il apporte un contenu détaillé pour ceux qui veulent approfondir leur connaissance des vins . Dans chaque région , les vignerons en profitent pour nous confier leurs bonnes adresses pour faire des haltes gourmandes .

Au chapitre Anjou , le livre fait le point sur tous les producteurs connus : Mosse , Baudouin , Pithon etc , en présentant leurs vins mais aussi leurs parcours parfois surprenant , comme celui de Richard Leroy qui de banquier est devenu en quelques années l’un des vignerons les plus estimés dans le monde du vin. On peut également découvrir les nouveaux angevins qui produisent des vins remarquables tels que Benoît Courault de Faye d’Anjou ou Eric Morgat cité comme étant en passe de devenir « un vigneron incontournable de Savennières ».

Ce livre offre une excellente approche sur ce qui se fait de mieux en matière de vins sur les bords de Loire . Il dépeint parfaitement toute la vitalité des appellations, la qualité des vins et le travail des vignerons qui défendent des crus de caractère, parfois sauvages comme les crues .

Editions Sang de la terre / Le rouge et le blanc.
240 pages – 19.90 €

Source : François BARDIN
http://www.angersmag.info/Le-chemin-des ... a1300.html
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mar 7 Sep 2010 16:49

Pour sa 16ème édition, le Guide Vins et Santé 2011, parrainé une fois encore par le Professeur Cabrol et soutenu par des membres de communauté scientifique et quelques interprofessions viticoles est disponible depuis le 24 août 2010.

Le nouveau millésime de ce guide se voit enrichie d'informations scientifiques. Composé de 6 parties, le Guide Vins et Santé 2011 vous permettra de découvrir :

La philosophie défend depuis 16 ans pour réhabiliter le vin comme partie intégrante de notre patrimoine culturel, avec en exclusivité, une interview de Yann Arthus Bertrand sur sa nouvelle campagne 10:10 ;
Une rétrospective des avancées scientifiques des bienfaits du vin sur la santé de nos concitoyens, preuves à l'appui ;
Les avancées scientifiques et oenotouristiques autour du vin ;
Les acteurs qui se battent pour soutenir la filière viticole, avec passion et bonne humeur ;
Des dossiers oenotouristiques par régions ;
Une sélection de plus de 300 vins, analysés et dégustés par des experts avec des informations scientifiques, techniques et gustatives ;

Ce guide de 500 pages, unique en son genre, tiré à 50.000 exemplaires, au format 170 x 240 cm met en évidence le respect des vignerons quant au respect de leurs sols et de leurs vinifications via l'adhésion à une charte drastique. C'est le seul ouvrage qui fait analyser les vins en laboratoire pour retranscrire les bienfaits du vin.

Distribué par Eyrolles, le Guide Vins et Santé est disponible en France, Suisse et Belgique.... dans toutes les bonnes librairies et sur son site internet http://www.vins-et-sante.com.
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Lun 18 Oct 2010 18:01

Le petit roman du vin

La présentation de l'éditeur

Le Petit Roman du vin de Christian Millau initiera les amateurs aux plaisirs des grands vins et ravira les habitués qui voient dans la rencontre autour d'une bonne bouteille un heureux moment de convivialité. Christian Millau évoque des dégustations prestigieuses auxquelles il a pu être convié : Yquem, Lafite Rothschild 1797, Pétrus... qui réservaient parfois de drôles de surprises. Christian Millau raconte les histoires de vin dont il a été le témoin ou qui lui sont arrivées.

«L'affaire se noua à Paris, dans le haut de la rue de la Montagne Sainte-Geneviève (la "Montagne sacrée "), juste en face de l'École Polytechnique. Il y avait là une épicerie qui faisait commerce des produits les plus communs, tels les sardines en boîte, les limonades et les roudoudous pour enfants sages. [...] Deux détails insolites qui ne cadraient pas du tout avec la modestie des lieux éveillèrent ma curiosité. Tout au fond de la boutique, sur des étagères, un fouillis inextricable de bouteilles laissait deviner des étiquettes où l'on pouvait lire des noms inattendus, tels que Chassagne-Montrachet, Pommard, Chambolle-Musigny, Coteaux du Layon, Chateauneuf-du-Pape, Beaumes-de-Venise, Condrieu...

L 'autre sujet d'étonnement était fourni par la présence, autour d'un gaillard en blouse grise et béret noir dont la bouille ronde et rouge percée de deux petits yeux plissés et sabrée dans le sens de la largeur d'un sourire franchement rigolard, de messieurs qu'on devinait issus des hautes sphères de la société, et non sans raison, car l'un était le général commandant Polytechnique et l'autre le philosophe Gaston Bachelard, dont j'appris qu'il venait là en voisin rafraîchir la trépidation de ses petites cellules grises.

Revenons à l'homme au béret. De son nom Jean-Baptiste Besse, mieux connu dans le quartier sous le vocable de «Père Besse», et propriétaire des lieux.

Devenu à l'instant même mon ami, je ne pus me passer de lui, jusqu'à sa mort, tant c'était une joie de le retrouver chaque semaine dans son jardin de verre extraordinaire. Il fuyait comme la peste la redoutable engeance des oenophiles-connaisseurs-qui-savent-tout et, en revanche, vous invitait dans le cercle de ses amis dès lors qu'on ne la ramenait pas et qu'on la bouclait quand on ne savait pas.

Christian Millau raconte aussi quelques anecdotes savoureuses, comme l'histoire du curé de Saint Emilion qui au confessionnal indiquait à ses ouailles, propriétaires de grands crus : "Six Ave et une caisse". Dans Le Petit Roman du vin, il aborde pour commencer la vieille querelle : bordeaux ou bourgogne ? et conclut qu'avec l'âge, «... un peu lassé des grands noms francs et des armoiries, je me convertirai à nos obscurs du Languedoc, d'Auvergne, de la Loire, de la Corse ou du Pays Basque. Nos oubliés, nos modestes, nos incompris, nos francs-tireurs et nos anars, qui se fichent pas mal de ne pas appartenir à la nomenklatura des AOC, pourvu qu'ils fassent glisser le bonheur au fond du gosier.»

Les premières lignes

LA CAVE MAGIQUE DE LA MONTAGNE SACRÉE

Je suis venu à l'amour du vin en prenant la direction opposée à la tradition française.
Quand je me suis trouvé en âge de boire du vin d'une manière sérieuse, autrement qu'en trempant les lèvres, le dimanche, à la table familiale, dans un fond de verre, sous le regard attendri de papa et de maman, les Français étaient divisés en deux camps gaulois. Comme il y avait les «Citroën» et les «Peugeot» (bizarrement, Renault était exclu de la lutte fratricide), on se devait d'être «bordeaux» ou «bourgogne». Celui qui aurait proclamé son adhésion aux deux partis aurait été immédiatement exclu de la communauté nationale.
Le plus souvent, les jeunes palais immatures dans mon genre regagnaient spontanément les rangs des Bourguignons, tant il était admis que le jus de leur raisin était «flatteur», «charmeur», pour tout dire, plaisamment «facile» et cordialement «paysan», alors que les gens d'en face, descendus des tours crénelées de leurs forteresses, s'employaient noblement à produire des breuvages aristocratiques dont l'austérité et la complexité ne pouvaient convenir qu'à des âmes fortes et des palais particulièrement aiguisés.
Le Créateur m'ayant doté d'une nature rebelle, je pris aussitôt le parti inverse. Plutôt que de me laisser séduire par les sirènes de la Côte de Nuits, je m'engageai résolument sur la voie rude et embrouillée qui conduisait jusqu'aux quelque quatre mille châteaux de l'Aquitaine ex-anglaise. Pendant des années, je pris donc plaisir à tailler ma route entre Saint-Estèphe et Margaux, Graves et Saint-Émilion, Pomerol et Sauternais. Une façon de parler car mes moyens de l'époque me forçaient plus souvent à tirer la langue sur les sentiers moins prestigieux de l'entre-deux-mers et des bordeaux appellation simple. Il faut remarquer qu'à l'époque, s'il était permis de loucher vers les pays de Loire et quelques enclaves fréquentables de la Vallée du
Rhône, tout le reste était balayé au vent du mépris. L'idée qu'en dehors du chianti il eût pu y avoir de bons vins dans d'autres pays que le nôtre était proprement inenvisageable. Pour ces gens-là, l'eau, la bière, le yaourt liquide et des breuvages à base de nitroglycérine satisfaisaient amplement leurs besoins primitifs.

Source : http://www.passiondulivre.com/livre-925 ... du-vin.htm
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mar 26 Oct 2010 14:59

Vigne, vin et raisin de Suisse romande

Une brante de lieux-dits , noms et expressions à déguster dans un ouvrage publié chez Cabédita .
Ce nouvel ouvrage de Gilbert Künzi et Charles Kraege , grands spécialistes romands de la toponymie (Cols et pâturages des Alpes romandes , Rivières romandes , Montagnes romandes , parus aux Editions Cabédita ) nous entraîne cette fois-ci dans une balade étymologique et toponymique le long des vignobles romands et font pénétrer dans le maquis des mots pour découvrir leur origine et leur signification autour de la vigne et du raisin .

En quoi la toponymie peut-elle confirmer que Lavaux et La Côte étaient couverts de forêt avant d'être plantés en vigne ?
Et en Valais , au Vully , dans le Chablais , à Genève , aux Côtes-de-l'Orbe ou encore sur le Littoral neuchâtelois , qu'en est-il ?
C'est ce que nous font entre autres découvrir les auteurs . En leur compagnie , grappillons joyeusement des noms de lieux autour des vignobles de Suisse romande et décortiquons le sens de toponymes . Savourons ici ou là le nom patois des activités du vigneron et des outils de la vigne et du vin .
Que signifient les mots «gourmand», «fausset», «bercle» ou «fuste» ? Redécouvrons par la même occasion des locutions d'autrefois , des expressions étonnantes ou des curiosités étymologiques .
sp

Infos utiles
Editions Cabédita, Vigne, vin et raisin de Suisse romande - Lieux-dits, noms et expressions, 191 pp., 39 francs.

http://193.247.189.70/agrihebdo/journal ... m?id=62281
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Ven 29 Oct 2010 16:04

Vignes et Vins - Un monde à découvrir

Entre livre-jeux et carnet de voyage, un album pour les 7-12 ans dédié au vin est sorti en librairie à la saison des vendanges, retraçant, telle une histoire racontée de manière ludique et pédagogique, les différences facettes de la vigne et du vin.

"Parler de vigne et de vin aux enfants, est-ce une idée saugrenue voire inconvenante?", s'interroge en préambule la maison d'édition Mama Josefa, basée en Dordogne. Refusant de "diaboliser le vin", l'éditeur appelle au contraire "à lire sans modération" sa dernière livraison au nom de la défense du patrimoine culturel régional.

Riche en iconographies, "Vignes et vins, un monde à découvrir" se décline en chapitres courts, didactiques, abordant l'histoire du vin, ses origines antiques, sa dimension religieuse, artistique ou encore sa géographie à travers une carte de France et du monde des grands vignobles.
Accompagné chaque fois de jeux ou de quiz, orné de dessins de l'illustrateur Pierre Touron, le livre vulgarise aussi le processus de vinification, depuis le raisin jusqu'aux principes de la dégustation, la mise en bouteille et la commercialisation.
A la rubrique "vendanges", le jeune lecteur apprend que "le coupeur utilise un sécateur" et vide son panier "dans la hotte du porteur", découvre le saint-patron des vendangeurs à travers un message codé, sur un dessin de "Gerbaude" ou "Paulée", les fêtes de fin de vendanges.

"On a pris le parti de raconter une histoire Ă  chaque fois", explique Ă  l'AFP la MĂ©docaine Sandrine Duclos, l'une des deux auteures avec CĂ©cile Gallineau. "Il y a un vrai travail d'Ă©quipe, une gestation de neuf mois dont on a ressorti la substantifique moelle".
"Nous avons tous baigné dans le monde du vin en Bourgogne ou en Bordelais, nous avons une culture viticole transmise par nos parents et grands-parents et on s'est demandé comment l'expliquer à nos enfants, c'est notre patrimoine", souligne Emmanuelle Garcia, fondatrice de la maison d'édition.

L'ouvrage est imprimé avec une encre végétale, et n'utilise ni colle ni vernis. Il s'accompagne, le cas échéant, d'une exposition pour les écoles ou autres structures intéressées.

Vignes et Vins - Un monde à découvrir, de Sandrine Duclos, Cécile Gallineau, illustrations de Pierre Touron -
Editions Mama Josefa, 56 pages, 16 euros)
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Winemega-Alain » Lun 1 Nov 2010 11:41

Vins Suisses: enfin un ouvrage critique et non complaisant sur les vins suisses.. L'occasion de découvrir les trésors des vins de la région des Trois-Lacs avec Yves Beck!

http://blog.boottle.fr/2010/11/01/876/#more-876
Alain

Se pencher sur son passé, c'est risquer de tomber dans l'oubli
Avatar de l’utilisateur
Winemega-Alain
 
Messages: 2893
Inscrit le: Jeu 25 Oct 2007 23:30
Localisation: Suisse, entre Genève et Lausanne

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Sam 27 Nov 2010 08:54

Pour les enfants :

Grand-père raconte-moi la vigne

En douze histoires, à lire ou à conter, Grand-père raconte-moi la vigne nous conduit au cœur de nos campagnes douces et sereines. Le grand-père apprend à son petit-fils Paul le travail quotidien du vigneron, celui du chai, les vendanges, l’itinéraire du grain de raisin jusqu’à la mise en bouteilles.

Le petit garçon découvre à ses côtés la nature et la patience dont il doit faire preuve pour que le raisin s’épanouisse et produise un bon vin. Et lorsque la vigne a besoin d’un coup de pouce, son grand-père est toujours là pour l’aider avec son drôle de costume et son tracteur.

Des textes et des illustrations adaptés aux enfants, des mots difficiles surlignés et expliqués en fin d’ouvrage, font de ce livre un excellent guide d’initiation et de transmission de ce savoir ancestral.

auteur : Pascale Bounet
Ă©ditions FĂ©ret
prix : 14,20 euros
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Sam 27 Nov 2010 17:21

300 citations pour aimer le vin

« J’ai compris que j’avais accepté de ne pas être immortel quand j’ai commencé à boire mes vieux bordeaux. », « Tout homme intelligent commande un vin qui plaît aux femmes. », « Un repas sans vin n’est qu’un petit déjeuner. », « Pour connaître l’origine et la qualité d’un vin, il n’est pas nécessaire de boire le tonneau entier. »...

Le vin suscite l’enthousiasme, délie les langues et fait chanter les poètes. De l’Antiquité à nos jours, il a inspiré de nombreuses personnalités, connues ou inconnues, anciennes ou actuelles : Homère, Rabelais, Dac, Coluche…
Ces 300 citations, recueillies au fil des années par Hubert Piat, vous aideront à briller lors d’une dégustation, d’un bon repas ou autour d’un verre entre amis.

À lire sans modération !

Hubert Piat
Collection: Hors collection, Dunod 2010
128 pages - Prix TTC 4,90 €
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mer 22 DĂ©c 2010 05:13

L’Alsace, civilisation de la vigne

Raconter la vigne, c’est décrire une civilisation. Démonstration avec le dernier livre de Claude Muller, qui retrace l’histoire de l’Alsace en même temps que celle de ses vignes.

« Bacchus habite les collines, le vin mûrit le long des montagnes, et, en abondance, coule. Depuis longtemps, les Alsaciens seraient morts, étouffés par la graisse et le vin, mais les marchands les exportent jusqu’aux rives lointaines de mer ». Les choses ont-elles beaucoup changé ? Ces mots ont été écrits en 826 par le moine Ermold le Noir. Ils ouvrent le livre Alsace, une civilisation de la vigne, de Claude Muller. Et confirment une évidence : d’une certaine façon, la vigne est consubstantielle de la région. Par la conjonction d’un terroir (qui favorise sa culture) et d’une voie de communication (Ill et Rhin, qui permettent sa commercialisation), c’est sa principale richesse, depuis toujours ou presque : au moins depuis les Romains.

Claude Muller commence son étude au VIII e siècle, en relevant l’importance des monastères dans cette (viti) culture, et la conclut avec l’actuelle montée en puissance du crémant. Il brosse un tableau complet de cette histoire, qui est aussi économique, politique et climatologique.

Jusqu’à présent, le principal travail historique sur le vignoble alsacien avait été rédigé par Médard Barth (1958), mais celui-ci insistait d’abord sur l’époque médiévale. Le livre de Claude Muller est notamment remarquable par l’abondance de ses sources : il est extrêmement dense et documenté. Il a fallu vingt ans pour rassembler cette masse inédite d’informations. Directeur de l’institut d’histoire d’Alsace (et membre de la confrérie Saint-Étienne…), l’auteur a noté ce qu’il trouvait sur la vigne lors de ses multiples recherches dans les fonds d’archives.

Des débats anciens

Cette perspective historique permet notamment de voir que la vigne a pu gagner la plaine (et le Rebberg à Mulhouse) quand on privilégiait la quantité, et qu’elle s’est repliée sur les coteaux (à l’exception notable de la plaine de la Hardt à Colmar) quand primait la qualité. Mais ce qui est frappant, remarque l’auteur, c’est que « les principales questions qui concernent le monde viticole aujourd’hui, se sont déjà régulièrement posées dans l’histoire ». Ont déjà eu lieu les débats quantité/qualité, mais aussi assemblage/cépage, blanc/rouge, etc. Et à défaut de leur apporter des réponses, puisque chaque question relève d’une conjoncture, la lecture de ce livre est de nature à enrichir la réflexion des décideurs actuels.

Alsace, une civilisation de la vigne, Claude Muller, Éditions Place Stanislas, 370 pages, 22 € . Avec une description des millésimes de 1939 à 1983 et un dictionnaire des personnages de l’histoire viticole alsacienne.


Hervé de Chalendar
http://www.lalsace.fr/fr/article/435557 ... vigne.html
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Ven 7 Jan 2011 16:58

Les mains du vin

Stéphanie Reiss est photographe et auteur de passion. Elle est aussi depuis peu (septembre 2010) directrice du Conseil des Vins de Saint-Emilion. Elle nous propose ici un certain regard sur la main de l'homme qui façonne la vigne et élabore le vin.

Le livre s'équilibre entre les photographies pleine page et un texte souvent assez poétique, le tout organisé en plus d'une vingtaine de thèmes qui suivent la progression des saisons : nous démarrons par la dormance de la vigne en hiver pour finir dans les chais en automne. Les domaines où ont été prises les photos d'un thème donné sont toujours cités : il s'agit essentiellement des chateaux Guiraud, Latour-Martillac, Fonroque, Duplessis (moulis), La Tour de Bessan (margaux). L'impression et la mise en page sont parfaites.

Les Mains du Vin offre au lecteur une vision différente du vin, une belle vision qui le replace dans sa dimension humaine

Stéphanie Reiss
Editions Féret 2010, relié 140 pages : 30 €
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mar 11 Jan 2011 18:31

La guerre et le vin. Comment les vignerons français ont sauvé leurs trésors des nazis

Près d'un million et demi de bouteilles : tel est le butin prélevé par les hauts dignitaires du Reich, Goering en tête, parmi les meilleurs crus français entre 1940 et 1944.
Comme les musées et les galeries d'art, le vignoble français a été littéralement pillé.
Pourtant, la guerre du vin a bien eu lieu, grâce à des vignerons qui ont dépensé une ingéniosité sans pareille pour sauver une partie du trésor.
Ce sont ces histoires que racontent Petie et Don Kladstrup, après quatre ans d'enquête dans les vignobles, sur le terrain même.
On apprend comment le propriétaire de romanée-conti bâtit de fausses cloisons pour cacher ses vins, comment Gaston Huet préféra boire ses prodigieux vouvray plutôt que de les céder aux Allemands, ou encore les aventures rocambolesques de René Couly à Chinon, les angoisses des Lencquesaing à Pichon-Lalande.
Cette résistance au ras des treilles, parfois cocasse lorsqu'il s'agit de négocier avec les acheteurs du Reich, se durcit quand l'avenir du port viticole de Bordeaux est en jeu ; elle atteint même la grande histoire le jour où un vigneron français a le privilège d'entrer le premier dans la caverne d'Ali Baba cachée sous le Nid d'aigle de Hitler et y découvre, entreposées par le maître du Reich, 18 000 bouteilles : la cave idéale, le rêve impossible de tout amateur.
Un récit de vie exceptionnel.

Don et Petie Kladstrup
Éditions Perrin, Paris,
Parutions : 2002 et 2005
ISBN : 978-2-262-02406-2
Pages : 256
Prix : ça dépend ..
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mar 1 FĂ©v 2011 14:07

Fromages & vins de CĂ©page

Dans cet ouvrage, Valérie Pajotin et Etienne Laporte, avec la collaboration de Marie Quatrehomme, crémière fromagère à Paris, meilleur ouvrier de France en 2000, enchantent et élargissent les horizons du trop classique trio pain-vin-fromage en une proposition de huit univers sensoriels, autour des fromages du monde et des vins de cépages de France.

Alors fini le plateau de fromages en fin de repas et les livres de cuisine didactiques et techniques... optez sans hésiter pour la diversité des vins de cépages afin de recréer une chaleureuse ambiance dégustation.

À Paris, au jardin, sous les oliviers, à New-York, sous la neige, ambiance 70's, girly ou tout simplement pure dégustation : autant de propositions gourmandes faciles à mettre en œuvre avant que les invités n'arrivent...

Quatre accords vins de cépage/fromage caractérisent chacun des univers accompagnés de recettes amuse-bouches.

Jouez-la New York, 5ème avenue, conquise par les cépages stars françaises qui incarnent l'audace, la classe et l'esprit ... à savoir le cépage Malbec, à déguster avec le Roquefort, le Chardonnay avec le Sainte-Maure-de-Touraine, le Chenin avec le Parmesan et le Viognier avec le Camembert de Normandie.

Et lancez-vous en cuisinant 4 amuse-gueules made in USA :

- Wrap aux poires pochées et à la crème de Roquefort
- Flan de patates douces au Parmesan
- Camembert pané tiède à la gelée de pommes granny
- Risotto aux Ă©crevisses petits pois et Che

Pour les vacances « d'hiver », concoctez un apéro dînatoire « sous la neige », autour du Sauvignon qui illumine le Gorgonzola, le Merlot qui sublime l'Appenzel, le Pinot noir qui honore la Tête de moine, la Syrah qui s'accorde à la Tome de brebis.

Et, à vos fourneaux pour une escalopine de veau, un Appenzell et ananas, un velouté de fanes de radis et sa tartine au Valençay, des pommes de terre ratte farcies au Gorgonzola, une Tome de brebis pomme et confiture en bouchée

Et si vous la jouez puristes pour vos ami(e)s, organisez une « pure dégustation » pour des alliances subtiles et sublimes en trois couleurs.

Ce moment magique met en scène une dégustation comparative aussi goûteuse qu'efficace, un instant privilégié pour confronter les avis et comprendre ce qui marche bien : le Sauvignon et le Pouligny-Saint-Pierre, le Chardonnay et l'Emmental, le Muscat moelleux et la Fourme d'Ambert.

Apéros dînatoires Fromages & Vins de Cépage prodigue des conseils d'organisation pour réussir sa soirée, des informations sur les familles de fromages, sur les accords vin et fromage et sur les cépages de France

Apéros dînatoires : Fromages & vins de Cépage
Petits pratiques cuisine, Hachette pratique
Format : 64 pages, 4 couleurs
En vente : 4,90 €

Source : http://www.parisgourmand.com/la_bibliot ... epage.html
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mer 16 FĂ©v 2011 17:04

Vignerons "nature" de la Loire

Les vignerons du Val de Loire sont de plus en plus nombreux à travailler au plus près de la nature. Le livre Vignerons nature de la Loire tire le portrait de ces passionnés d'authenticité et de qualité.

Vins bios, vins natures, vins en biodynamie, la culture du vin dans le Val de Loire avance de plus en plus au rythme de la nature. Si le thème du bio est médiatisé aujourd’hui, la culture du vin au naturel est loin d’être une mode notamment en Anjou où certains vignerons comme Nicolas Joly de la Coulée de Serrant ou Mark Angely, travaillent en biodynamie depuis plus de 20 ans et que la conversion d’une vigne en bio prend au minimum trois ans.

A la suite de ces illustres défricheurs, toute une jeune génération de vignerons du Val de Loire a décidé de travailler les vignes et la vinification le plus naturellement possible pour élaborer des vins aux expressions franches et pures. Ces vignerons labourent leurs vignes à l’aide d’un cheval, favorisent la faune et la flore locales pour lutter contre les maladies plutôt que d’utiliser des produits de synthèses et font grandir leurs vins de longs mois sans les brusquer à coup d’artifices chimiques.

Vignerons nature de la Loire est un beau livre qui propose une balade œnologique à travers toutes les appellations du Val de Loire pour partir à la rencontre de ces vignerons au naturel. Cet ouvrage n’est pas l’annuaire des vignerons bios, ni un guide de dégustation, c’est simplement une belle série de portraits de vignerons, paysans, artisans et artistes. Ils travaillent leurs vignes en tenant compte des éco-systèmes et des cycles de la nature, ils sentent leurs terroirs au plus profond pour en tirer non pas des produits de consommation mais des œuvres à déguster.

L’ Anjou est une terre propice à faire pousser ces vignerons, le livre en présente quelques uns, comme les Mosse à Saint Lambert du Lattay, Richard Leroy à Rablay ou Patrick Baudouin à Chaudefond pour les plus réputés mais aussi des étoiles montantes comme Benoit Courault à Faye d’Anjou ou le Domaine Mélaric aux Verchers sur Layon. Leurs vins sont élevés pour exprimer en un verre, et sans qu’on ait besoin d’explications, la complexe association de la terre, du soleil, du fruit, de l’alcool et du travail exigeant les matins d’hiver.

Vignerons nature de la Loire est un livre qui s’approche au plus près des vignerons, chez eux les pieds dans la terre et photos à l’appui. Le propos ne s’attarde pas sur la technique, juste assez pour comprendre le principe de nature dans l’élaboration d’un vin et se focalise sur les gueules, leurs vins et les endroits où les rencontrer. Ce livre est comme les vins dont il parle, original, précis, coloré. C’est sans nul doute un... bio livre.

Vignerons nature de la Loire
De Lætitia Laure et Hervé Guillaume
Le Lou du Lac Ă©diteurs
141 pages - 20€
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Jeu 17 FĂ©v 2011 10:48

Paroles de vin

Marc Lagrange s'est abreuvé des discours de ses pairs avant de lui-même dans des facéties littéraires agrémentées se lancer lui d'expressions viniques inattendues, modernes ou surannées.

L'ivresse des mots l'a tout naturellement conduit à rassembler dans cet ouvrage original un vocabulaire épars, bachique et désopilant.
Chacun pourra boire et se servir de ces Paroles de vin, pour sourire et faire sourire lors d'un toast, d'un discours ou de propos amicaux autour d'un verre. Avec les mots pour le dire, c'est toujours plus simple.

A consommer sans aucune modération

« Marc Lagrange a inventé une nouvelle science : l'oenographilie. je dirais tout simplement que la lecture de son ouvrage se révèle instructive, roborative, hilarante, utile... que dis-je, indispensable »
MICHEL DOVAZ - LA REVUE DU VIN DE FRANCE

« Dans Paroles de vin Marc Lagrange nous livre quelques clés de discours dont il a le secret... Une véritable encyclopédie qui réjouira tous ceux qui aiment le vin, ceux qui goûtent une bonne compagnie, bref tous nos bons amis qui aiment la vie ! »
PROFESSEUR CHRISTIAN CABROL

« Le lecteur rabelaisien retrouvera, au chapitre 5, dans le gouleyant ouvrage du docteur Marc Lagrange, une foultitude d'oenologiques contrepets connus ou inédits. Le bon docteur n'a pas besoin d'être guidé pour faire goûter son vin. Avec Marc Lagrange, pas de souci à se faire pour la venue du kir. »
JOËL MARTIN - LE CANARD ENCHAÎNÉ

« De la Bible à Desproges, les plus beaux mots sur le vin ont été recueillis dans cet ouvrage qui a pris le parti intelligent de l'humour. De citations en contrepèteries, de synonymes en définitions, un itinéraire authentiquement gourmand. »
CUISINE & VINS DE FRANCE

Né en 1949, Marc Lagrange tombe, selon sa propre expression, dans le chaudron des plaisirs bachiques lors de son internat en médecine. Aujourd'hui chirurgien à Nevers, sa soif de bons vins et de bons mots n'est toujours pas étanchée. Il est membre des plus célèbres confréries vineuses (Confrérie des Chevaliers de Tastevin, des Baillis de Pouilly, des Piliers Chablisiens, Commanderie du Bontemps du Médoc, des Graves, de Sauternes et Barsac ... ). Il a publié chez le même éditeur : Le Vin et la Médecine, Le Vin et la Mer, Le Vin en fêtes.

Auteur : Marc LAGRANGE |
Editeur : FÉRET
19,80 Eur
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mar 22 FĂ©v 2011 11:22

CHATEAUX BORDEAUX, la découverte du vin avec finesse et précision

Tome 01 : Le Domaine
Passions amoureuses et dissensions familiales au cœur du Médoc.

Suite au décès de leur père, les trois enfants Baudricourt héritent de l'exploitation vinicole familiale, un vaste domaine situé au coeur du Médoc. Les deux frères comptent se séparer rapidement de la propriété et des dettes dont elle est criblée. Mais leur décision est aussitôt remise en cause par la détermination de leur sœur, Alexandra, qui voit dans cet héritage l'opportunité de rebâtir sa vie sur les terres de son enfance. Décidée à reprendre en main le vignoble paternel, Alexandra se retrouve rapidement au pied du mur.
D'un côté, elle affronte l'hostilité de son entourage, de l'autre, elle sait que pour réussir elle va devoir tout apprendre, car la fabrication d’un grand cru ne s’improvise pas. Avec humilité et courage, Alexandra se consacre dès lors entièrement à son nouvel univers qui deviendra - au fil du temps - sa passion...
Le vin est au cœur de l’intrigue de cette grande fresque familiale qui séduira les amateurs de grands crus comme les néophytes. Une saga digne des Maîtres de l’Orge commence ici, au cœur du Médoc, orchestrée par Corbeyran et Espé.

Collection Grafica
Prix public TTC France : 13.50 €

A paraître le 2 mars 2011

Source : http://www.eparsa.com/index.php/magazin ... ision.html
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Dim 27 FĂ©v 2011 14:26

Suite à une soirée Bourgogne et dans la logique :

Le dictionnaire universel du vin de Bourgogne

Auteur aussi pertinent que prolifique , Jean-François Bazin se livre ici à un exercice inédit sous sa plume : le dictionnaire . Un ouvrage , une somme devrait-on plutôt dire , qui présente de façon aussi claire que pratique une multitude de connaissances . L'érudition de Jean-François Bazin , ancien président du Conseil Régional de Bourgogne , fait une nouvelle fois merveille . Tous les aspects de la Bourgogne et de ses vins (économie, culture, histoire ancienne et contemporaine, etc.) sont évoqués . Cette œuvre de patience devrait s'imposer comme un document à la richesse quasiment inépuisable .

95 € , 920 pages , Editions Presse du Belvédère
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mar 12 Avr 2011 16:24

Entre les vignes
Récits, rencontres et réflexions autour du vin


Depuis un demi-siècle, Jacques Orhon n'a cessé de cheminer entre les vignes. Dans ce livre, il raconte les expériences uniques qu'il a vécues et les rencontres marquantes qui ont renforcé chaque fois sa passion du vin. L'auteur sommelier nous emmène de son coin de France où il est né jusqu'à Moscou, Tokyo, en s'arrêtant au Portugal, en Autriche, en Argentine, en Nouvelle-Zélande…
Au fil de ces 21 récits, il nous fait vivre de l'intérieur, avec la verve qui le caractérise, des épisodes du quotidien des artisans du vin ainsi que des moments fastes auxquels seuls sont conviés de rares élus. Et pour chaque vignoble visité, il nous en donne les caractéristiques ainsi que les crus à déguster.
Enfin, il émaille son propos de réflexions sur ce monde qui a parfois tendance à se prendre trop au sérieux. À la fois inspirantes, chaleureuses et informatives, les histoires de Jacques Orhon vous séduiront tant par leur contenu que par l'esprit profondément humain et les leçons de vie qui s'en dégagent.

Éditions de l'Homme : Mars 2011
Sujet : Tourisme et nature
Collection : Faits et gens
Nombre de pages : 256 pages
22.00 €
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mar 17 Mai 2011 20:27

Voici un article qui me donne envie d'acheter et de lire :

Dans les vignes, chroniques d’une reconversion

C’est ma petite claque du moment. Une vraie belle découverte. Tombée sur ce livre un peu par hasard dans le rayon des ouvrages sur le vin, j’ai été attirée par sa petite couverture verte. Et la silhouette de cette femme, que l’on devine en filigrane. Catherine Bernard, ancienne journaliste, décide en 2005 de changer de vie, achète une parcelle de vignes en Languedoc et commence à produire son vin. Voici donc les chroniques de sa reconversion.

On est vite happé par le récit de Catherine Bernard à la découverte de son nouveau métier. Voilà mes 7 bonnes raisons de vous conseiller ce livre, à lire de toute urgence :

1 – Parce que Catherine porte un regard non dénué d’humour sur le lent processus visant à son intégration complète au sein de la communauté des vignerons, ses voisins et du vin en général. Il lui faut lutter contre la misogynie ambiante et le conservatisme local, (ah, l’image de la Parisienne déboulant dans les terres du Languedoc !) parfois. Sa meilleure arme, c’est l’auto-dérision :

- Viticultrice, ça sonne bien, mais vigneronne.

J’ai fait la grimace en disant ça.

- Quoi, vigneronne ?

- Vigneronne, ça fait pochtronne.

2 – Parce que les comparaisons multiples de son métier avec des références culinaires feront sourire tous les accros des fourneaux.

Quand il s’agit d’épandre du fenugrec sur les vignes, et que le professeur lui explique :

- Surtout, prenez bien le temps de diluer le produit pour qu’il ne bouche pas les buses.

- Comment ça, bien prendre le temps ?

- Il faut que cela fasse une pâte homogène, sans grumeaux. Le mieux est de laisser reposer et de mélanger à nouveau, ou bien de faire tourner pendant un quart d’heure le pulvérisateur avant de commencer.

- Comme une pâte à crêpes ?

- Comme une pâte à crêpes.

Quand elle parle d’Anne, sa co-caviste :

« Nous nous mouvons l’une et l’autre à la cave comme on le ferait dans une cuisine. »

Quand elle parle de ses cuves :

« Maintenant, comme pour mes vignes, j’ai appris à apprécier mes cuves. Elles sont devenues mes marmites, poêles et casseroles. »

De la vinification de son vin, Catherine en ferait presque une recette :

« Mais comme en cuisine, au final, le vin d’une cuve qui mijote à petit feu a une autre saveur et une autre tenue dans le temps que le même cuit à la vitesse de la Cocotte-Minute. Davantage que le fast-food, la Cocotte-Minute a été le premier attentat à la cuisine. »

« Le décuvage ressemble à un jour de grande cuisine on l’on sort toute la batterie, où l’on est concentré sur les tâches qui sont diverses et nombreuses, s’enchaînant les unes après les autres, où il faut garder un oeil sur le four, une autre sur le fourneau. Tout se finit par un grand nettoyage, dans les odeurs mêlées du sucré et du salé, du rôti et du mijoté. »

A propos de son mourvèdre :

« Je le vendange souvent en plusieurs fois et m’en sers comme on se sert du poivre en cuisine. »

Et la « malo », finalement, c’est un peu comme de la crème anglaise !

« Après m’être fait expliquer une énième fois le processus de la « malo », je l’ai mentalement associée à une crème anglaise. La cuisine est ma bouée de sauvetage, ce à quoi, par analogie, je me raccroche. »

3 – Parce qu’avec ce livre, les mots compliqués du vin comme la « malo », ou « l’ampélographe » n’auront plus de secrets pour vous. Catherine Bernard explique avec des mots clairs et simples tout un vocable qui paraît un peu rédhibitoire à celui qui voudrait s’intéresser un peu plus au vin.

4 – Parce qu’assister à la naissance de son premier vin au fil des pages a quelque chose de très intime, de l’ordre du maternel presque. Emouvant, sans aucun doute. Et qu’on partage avec l’auteur son blues une fois son vin créé et voguant vers de nouveaux horizons : « Aussi étrange que cela puisse paraître, on ne reconnaît pas toujours ses petits. Peut-être parce qu’une fois en bouteille le vin ne nous appartient plus. Il appartient à celui qui le boit, continue sa vie. »

5 – Parce que – zut à la fin ! -, on a très envie de goûter les vins de Catherine, de retrouver cette acidité qui lui plaît tant dans les vins, cette petite déviance « qu’il fait qu’il ne ressemble à aucun autre de son appellation tout en y étant ». Et quand Noriko, caviste japonaise et francophile qui importe au Japon le vin de Catherine, parle de son vin, cela donne ce savoureux échange :

« L’umami est très important pour nous. C’est un mélange de minéral et de charnu. On trouve cette saveur dans les bouillons de poissons, les coquillages.

- Tous les coquillages ? Quels coquillages ?

- Les palourdes, particulièrement les palourdes. Il y a aussi de l’umami dans le vin. Nous aimons les vins où il y a beaucoup d’umami. Et dans ton vin, il y a de l’umami, beaucoup d’umami. »

6 – Parce qu’en refermant ce livre, on aura envie d’explorer les pistes multiples proposées par l’auteur, et que la to-do list des choses à goûter et à voir va s’allonger. Quelques exemples ? J’ai maintenant très envie de goûter au Verre des Poètes, issu de vignes préphylloxériques de pineau d’Aunis quelque part dans la Loire, vin qui « parle d’un autre monde, dit qu’il vient de loin » et qui « a une profondeur et en même temps une délicatesse à nulles autres pareilles. » Je n’ai pas vu le film Sideways non plus, mentionné dans le livre.

7 – Parce que, quelle plus belle définition du bonheur et de la plénitude que ces mots-là ? (que je ferais bien de méditer à mes heures perdues, tiens…)

« Quand en juillet s’annonce le temps des vacances, des grandes transhumances, étrangement, le besoin ne s’en impose pas. Mon corps est rompu de fatigue, pas ma tête. Ma tête vagabonde, voyage. Un de ces jours où je remontais les fils et rangeais les rameaux à l’intérieur, j’ai eu la sensation physique que, sous la semelle de mes grosses chaussures un faisceau d’énergie remontait jusque sous mon crâne, irriguait tout mon corps, exactement comme la sève monte des racines aux feuilles. Je suis étrangère à cette région, à cette terre, mais je racine, je m’enracine, et cet enracinement me nourrit. Je ne sais comment le dire autrement tant ce jour-là je l’ai physiquement éprouvé. La terre arrime mon corps, l’asservit à ses conditions, mais exactement dans le même temps, libère mon esprit d’une quête des impossibles de tout genre. »

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Catherine Bernard sera présente mardi 26 avril à partir de 20 heures à la Contre-Etiquette pour nous parler de son livre et nous faire goûter ses vins ! Alors, vous venez ?

Dans les vignes, chroniques d’une reconversion
Catherine Bernard, éditions du Rouergue, 20 €.

Source : Stéphanie
http://unmetsdixvins.com/2011/04/biblio ... e-bernard/ :good:
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Jeu 25 AoĂ»t 2011 12:45

Le Guide des vins de Bordeaux
de Jacques Dupont
Grasset , 1960 pages , 39 euros

« Ce livre n'est pas objectif . C'est juste un livre de bonne foi , comme disait Montaigne . J'aime les vins élégants , harmonieux . Avec ce qu'il faut de tanins ou d'acidité pour qu'ils tiennent droits , des senteurs subtiles qui excitent l'imagination . Je n'aime pas les vins monstrueux qui sentent la vanille et le shampooing bon marché . J'aime les vins qui donnent envie . Je n'aime pas les vins qui rassasient . J'aime les vins qui font appel à l'intelligence et à la sensibilité . Je n'aime pas les vins qui traduisent des egos ballonnés . J'aime les gens qui cherchent et qui doutent . Je n'aime pas les gens qui savent tout . À partir de là , même si je déguste au maximum à l'aveugle , étiquette sous cache , je ne prétends pas à l'objectivité . L'honnêteté suffira .»

..." Une heure avec Patrick Grisard , à Cornélie , en Haut-Médoc , une entrecôte partagée dans un cru artisan ,la passion tranquille d'un François Despagne à Grand Corbin -Despagne ou celle vibrionnante des Lascaux en bordeaux supérieur et , je vous le garantis , vous ne goûterez plus jamais leur vin comme avant . Une part de subjectivité confère au vin son humanité ".

Ces deux extraits pour vous mettre l'eau Ă  la bouche :D

jpierre
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

PrécédentSuivant

Retour vers Le vin pour les débutants !

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités