Index du forum Les rubriques Histoire du vin et de la vigne... découvrir le vin, l'aborder, s'informer Le vin pour les débutants !

Vous trouverez ici tous les renseignements nécessaires pour mieux comprendre votre passion naissante.

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Vincent R. » Lun 1 Juin 2009 21:09

Jean-Pierre,

Tu aurais du m'en parler tout à l'heure quand nous sirotions notre petit verre tranquille sur la terrasse en admirant les Pyrénées...
Le n°109 était sur la table de la salle à manger. Je te l'aurais prêté pour la semaine...

Tu l'auras la semaine prochaine ;)
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:MYTHIQUE 18+ À 19:EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:MOYEN 10 À 11:FAIBLE <10:DÉFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent R.
 
Messages: 8737
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar pascal » Mar 2 Juin 2009 09:44

Jean-Pierre, merci pour ces renseignements.
Je suis allé sur le site et leur "Collection de vin région par région" est également très intéressante.

Pascal
"Hâtons-nous aujourd'hui de jouir de la vie. Qui sait si nous serons demain ?"
Jean Racine
Avatar de l’utilisateur
pascal
 
Messages: 37
Inscrit le: Mer 29 Avr 2009 14:24
Localisation: Annecy (74)

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Mer 3 Juin 2009 10:13

Tous les plaisirs du vin avec Pierre Torrès

Rencontrer Pierre Torrès c'est la certitude de passer un moment plein de saveurs, de parfums, de sensations qui apparaissent au fil de la conversation. Ce technicien reconnu dans le monde entier n'a de cesse de passer de l'autre côté de la bouteille et de s'émerveiller des beautés émotionnelles enveloppées dans la robe des vins.
Pierre Torrès aime le partage et c'est au travers d'un livre qu'il met ses connaissances et sa culture au service de notre éducation gustative et sensorielle. Ne détestant pas non plus la provocation, il l'intitule "Le nouveau plaisir du vin", opposant ainsi la notion de plaisir au discours moralisateur de certaines politiques.
"J'ai fait ce livre pour que chacun puisse consommer selon son propre goût. Aujourd'hui, le vin est en pleine mutation, la gastronomie a changé, les revues, les guides, les grandes surfaces proposent des vins du monde entier. Il y avait des règles bien établies qui ne sont plus valables. Comment s'y retrouver là-dedans ? Soit je me fie aux divers conseils, soit je me forge mon propre goût en acquérant des compétences sensorielles. " Voilà déjà pour les coups de marketing et le formatage gustatif.
Autre idée reçue bousculée par Pierre Torrès : la fameuse notion de terroir.
"On parle beaucoup de terroir, de goût de terroir. Bien sûr, il y a le goût technique. Mais je pense que le vrai goût de terroir vient de l'habitude de consommer un produit. Le vin, c'est avant tout le plaisir de la vie."
Une théorie qui fait la part belle à la convivialité, aux paysages, au climat, aux traditions, aux habitudes de consommation. "A mon avis, l'aspect culturel est bien plus important que le côté technique." Enfin, Pierre Torrès s'attaque aux dogmes des accords entre mets et vins.
"Là aussi, tout est bouleversé. Pour moi, le principal accord c'est l'ambiance."
Au diable les principes. Si la convivialité amène à des accords osés, voire sacrilèges, ils se justifient pleinement.
On l'aura compris, Pierre Torrès prône l'audace et la liberté de penser. Mais à condition de connaître les bases de la dégustation, les grands principes de l'univers aromatiques du vin et tout ce qui permet d'apprécier, de comprendre de juger. Et c'est tout cela que l'on trouve dans ce livre.

J.M.C. "Le nouveau plaisir du vin", de Pierre Torrès. Collection Avenir Oenologie . 159 pages.
En vente chez Torcatis, Librairie catalane, Comptoir des Crus et Maison du Terroir à Maury.
Rencontre et signature le 6 juin à 17 h chez"Côté terroir", rue Marcellin-Albert et le 10 juin à 18 h au "Comptoir des Crus", avenue du Gal Leclerc à Perpignan .

http://www.midilibre.com/articles/2009/ ... orres.php5
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Sam 13 Juin 2009 06:59

Un Petit Futé à l’attention de tous les amateurs de whisky... Connu pour ses nombreux guides de voyage à travers le monde mais aussi pour son esprit pionnier, le Petit Futé nous invite avec ce nouveau guide à un voyage des plus épicurien, un voyage dans le monde merveilleux du whisky.

Des salons privés à l’ambiance toute britannique aux derniers clubs à la mode en passant par les plus grandes tables sans oublier les traditionnels pubs, le whisky n’a jamais été aussi présent. Source d’inspiration pour les uns, de ralliement pour les autres, témoin d’un certain art de vivre aussi, vénéré par les plus initiés désormais collectionneurs, le whisky véhicule une image toute faite d’élégance, de raffinement et d’émerveillement.

Révolue l’époque du cow-boy accoudé au comptoir d’un saloon, finie le temps des tripots enfumés où circulait l’alcool frelaté, les mythes évoluent au gré de l’histoire. Et c’est de l’histoire qu’il est dorénavant question quand on se retrouve face à son dram. Histoire d’un pays bien sûr, celui des origines dont on ne manquera pas d’analyser, comme pour le vin, la géographie toute particulière. Histoire d’une distillerie ensuite, lieu unique avec ses spécificités ses alambics et surtout, ses secrets de fabrication. Histoire d’hommes enfin dont savoir-faire et personnalité s’imprègnent au divin breuvage et participent à son identité, son unicité.

Le whisky mérite donc à plus d’un titre qu’on le respecte, qu’on l’honore, qu’on le connaisse afin non plus de le boire mais de le déguster comme il se doit. Pour cela, rien de plus simple. Prendre le temps, se laisser porter par ses émotions et appliquer quelques règles de base. Pas la peine de se lancer dans de grands discours au vocabulaire souvent trop pompeux et imbitable des néophytes mais tout simplement vouloir voyager, découvrir tout en se faisant plaisir et laisser parler son cœur...

C’est donc à ce voyage à travers le monde merveilleux et magique de l’Uisge Beatha que nous vous invitons à travers ce nouveau guide du Petit Futé. Un voyage en quelque sorte initiatique et qui, sans prétention, se propose de vous donner les premières clés pour appréhender cet univers et vous donner l’envie d’ouvrir d’autres portes afin d’aller toujours plus loin tant le monde du whisky est grand, divers et varié et en perpétuel évolution.

Le guide de l’Amateur de Whisky. Editions Le Petit Futé.
240 pages quadri - Prix public : 15,95 euros.
Disponible sur : http://www.petitfute.com , en librairie, maison de la presse, etc.

Ovide
http://www.orserie.fr/Voyage-dans-l-uni ... _5111.html
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Lun 15 Juin 2009 14:42

Si votre papa écolo aime le vin, faites lui découvrir le monde du vin bio avec ce guide aux éditions Marabout . Votre père y trouvera une sélection de plus de 800 vins bio, présentés par des experts. Il découvrira ce qu’est un vin bio et quelles vertus il possède par rapport à une production classique. Après la lecture, n’oubliez pas de passer à la dégustation !

Le Guide des vins bio est disponible chez Monde Bio pour 7,50€.
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar ChristopherSevestre » Lun 15 Juin 2009 16:07

Hum et moi qui était à court d'idées pour la fête des pères ! P-A-R-F-A-I-T !
ChristopherSevestre
 
Messages: 15
Inscrit le: Ven 24 Avr 2009 15:56

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar pascal » Jeu 18 Juin 2009 18:53

JP Nieudan a écrit:Le Guide des vins bio est disponible chez Monde Bio pour 7,50€.


Pour la fête des pères et même pour moi, qui m'interroge sur les qualités de vin bio...
"Hâtons-nous aujourd'hui de jouir de la vie. Qui sait si nous serons demain ?"
Jean Racine
Avatar de l’utilisateur
pascal
 
Messages: 37
Inscrit le: Mer 29 Avr 2009 14:24
Localisation: Annecy (74)

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Ven 19 Juin 2009 20:50

Un livre que j'aimerai bien trouver :

Papilles et Molécules

Le sous-titre du livre est " La science aromatique des aliments et des vins."

Francois Chartier veut réussir et nous faire réussir les meilleurs accords mets et vin que possible.

Selon l'auteur, l'accord se fait s'il y a une parenté des molécules aromatiques des aliments et du vin.
«Ce travail me permet d'expliquer comment une parenté moléculaire entre deux aliments, ou entre un type de vin et un aliment, est garante d'harmonie.»

Ce livre serait le premier d'une série de 20 ou plus. Donc, ce n'est qu'un début.

Les harmonies étudiées dans ce premier livre, sont ceux de la menthe, du sotolon (curry, érable), des ananas et fraises, romarin, gingembre, clou de girofle, etc.

Ce n'est pas facile à lire, mais c'est intéressant. M. Chartier innove, fait des recherches, nous propose des pistes étonnantes. Les tableaux résument bien chaque chapitre.

Essayez quelques-une de ses propositions d'harmonie, vous verrez, ça fonctionne souvent.

On y apprend aussi que la fraise et l'ananas seraient des jumeaux moléculaires.

L'ananas tout comme la papaye, le melon, le kiwi et le gingembre auraient le pouvoir d'attendrir les viandes. L'industrie alimentaire peut reproduire 6000 saveurs de fraises, 4000 d'orange et 3000 rappelant le poulet!

Le chapitre sur les accords avec les fromages est particulièrement instructif et bien construit. Les plus belles harmonies se font avec les vins blancs et non avec les rouges, à moins de trafiquer le fromage.

On accorde les mets et vins en fonction des odeurs, des molécules aromatiques. C'est une théorie, une hypothèse, un filon intéressant et une piste que peut nous permettre de mieux comprendre le merveilleux monde de la gastronomie.

Je retiens de ce livre des suggestions intéressantes : un granité de pamplemousse, du clou de girofle dans le gras de canard, soupe d'ananas et de fraises, filet de porc cannelle et canneberge, le fenugrec, tartare et muscadet mature.

J'ai hâte au deuxième livre. Je serais curieux d'avoir des recommandations pour marier les vins qui sentent l'eucalyptus, le goudron, le cuir, la sueur de cheval.

Un livre pour les amateurs de vin et surtout pour les amateurs de bonne cuisine.

Papilles et Molécules
François Chartier
Éditions La Presse
23 cm x 22 cm
212 pages

Marc André Gagnon
http://vinquebec.com/node/5789
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Vincent R. » Ven 19 Juin 2009 22:01

BAREME DE NOTATION 19+ À 20:MYTHIQUE 18+ À 19:EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:MOYEN 10 À 11:FAIBLE <10:DÉFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent R.
 
Messages: 8737
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Lun 27 Juil 2009 17:48

Un Suisse signe le meilleur ouvrage du monde sur le vin

D'Vinis, le livre signé du Suisse Alberto Dell'Acqua vient de remporter l'Oscar de sa catégorie. L'ouvrage a été désigné meilleur livre du monde consacré au vin. Le fruit de décennies de travail et de passion de ce Tessinois qui n'en est pas à son coup d'essai. Interview.
Chaque année, des milliers d'ouvrages consacrés aux arts et à l'histoire de la table et du vin sortent en librairie. Le marché du livre gastronomique connaît un engouement sans précédent. Pour les auteurs comme pour les éditeurs, la concurrence est de plus en plus rude. Cette année, le jury du Prix Gourmand a examiné 6000 ouvrages en quarante langues, parus dans 102 pays.

swissinfo.ch: Qu'est-ce qui, selon vous, a fait la différence avec les autres livres en lice?
Alberto Dell'Acqua: Franchement, j'ai été surpris, mais très heureux car je crois que le jury a senti l'enthousiasme que j'ai mis dans la rédaction de ces 420 pages, puisqu'il a récompensé, je cite: «l'audace d'une œuvre éditoriale riche en contenus historiques et d'actualité et qui est illustrée par une riche iconographie».

swissinfo.ch: Comment avez-vous organisé votre travail pour la rédaction de cet ouvrage?
A.D'A.: Il m'a fallu plus de dix ans de travail pour réaliser D'Vinis et rassembler les quelque 600 illustrations qui complètent le texte, et dont certaines sont d'ailleurs extrêmement rares. C'est un travail de recherche pour lequel j'ai consulté une centaine de musées et d'archives ainsi que d'innombrables sources bibliographiques.

Je tiens aussi à souligner l'effort de traduction qui a été consenti, puisque D'Vinis parait dans les trois langues nationales suisses ainsi que le graphisme qui distingue l'ouvrage pour son originalité.

swissinfo.ch: Justement, parlez-nous du contenu du livre...
A.D'A.: Je dirais d'abord qu'il faut ouvrir D'Vinis, le toucher et le déguster lentement, un peu comme un bon vin que l'on savoure gorgée après gorgée. J'ai aussi essayé de parler du vin d'une façon différente et de dire des choses nouvelles.

Pour ce qui est de l'histoire séculaire du vin, je me suis imaginé être l'hôte de l'une de ces rencontres divines des civilisations du bien boire. Une aventure magique et un voyage enivrant, qui m'a emmené à travers cinq millénaires.

J'ai aussi rencontré des personnages extraordinaires, qui savent décanter à merveille toutes les qualités de vin – et parmi eux de véritables champions – dont la personnalité et le travail ravissent l'esprit.


swissinfo.ch: Le vin et tout ce qui gravite autour de l'œnologie rencontrent un succès grandissant auprès du public. Une mode selon vous?
A.D'A.: Que l'on voyage dans l'histoire de la sommellerie ou que l'on remonte les civilisations du vin, on s'aperçoit finalement que le nectar des dieux est et a toujours été à la mode. Il s'agit d'un élément central de la culture et des plaisirs de l'humanité.

swissinfo.ch: Une telle récompense, c'est aussi un formidable sésame sur le plan international...
A.D'A.: En effet. Je pense qu'elle devrait permettre d'élargir la diffusion de l'ouvrage. Grâce notamment à mon éditeur, D'Vinis est déjà bien présent dans les pays de la francophonie. D'ailleurs, nous en sommes déjà à la seconde édition et une troisième version, en anglais cette fois, est en phase de préparation.

Et puis, à Paris, j'ai été contacté par des éditeurs qui envisagent d'acquérir les droits afin d'éditer D'vinis en russe et en chinois.

swissinfo.ch: Le fait qu'un auteur suisse décroche une telle reconnaissance a-t-il un lien avec l'histoire et la production vinicole suisse, voire tessinoise?
A.D'A.: Je ne pense pas... L'univers du vin ne connaît pas de frontières, même si l'ouvrage place la Suisse au centre du monde, en décrivant les premières découvertes archéologiques faites dans ce domaine, en Valais, à Avenches, et à Vindonissa en Argovie, avant de poursuivre le périple autour de la planète.

swissinfo.ch: Votre nom, Dell'Acqua, ne vous prédestinait pas vraiment à la passion du vin...
A.D'.A.: N'oublions pas que le vin est composé à plus de 90% d'eau, l'«acqua» précisément...(rires).

swissinfo.ch: Quels sont, le cas échéant, vos nouveaux projets?
A.D'A.: Investir du temps, avoir des projets, fait partie intrinsèque de l'ADN du journaliste, qui plus est, lorsqu'on dirige une revue, comme je le fais. Mais pour réaliser un ouvrage comme D'Vinis, je vais encore devoir réfléchir passablement avant de me lancer dans une nouvelle aventure.

Pour l'heure, je boucle mes valises et, comme Ulysse, je m'apprête à partir sur une petite île grecque qui embaume les effluves de vin... sans pour autant me reposer sur mes lauriers!

Nicole della Pietra, Lugano, swissinfo.ch
http://www.swissinfo.ch/fre/a_la_une/Un ... 6000&ty=st
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Vincent R. » Mer 29 Juil 2009 21:46

Misère, un tessinois ...!

Christian va en faire une maladie, lui qui ne vit et ne jure que par le valais. :jesors:
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:MYTHIQUE 18+ À 19:EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:MOYEN 10 À 11:FAIBLE <10:DÉFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent R.
 
Messages: 8737
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Christian Rausis » Jeu 30 Juil 2009 07:08

Vincent Ravenne a écrit:Misère, un tessinois ...!

Christian va en faire une maladie, lui qui ne vit et ne jure que par le valais. :jesors:


Le Tessin est le voisin immédiat à l'est du Valais. Les Valaisans s'entendent très bien avec les Tessinois et réciproquement.
D'ailleurs mon frère de lait va partir en vacance la semaine prochaine dans ce beau canton et nous ramener quelques bt de merlot.

Christian
Christian Rausis
Avatar de l’utilisateur
Christian Rausis
 
Messages: 3732
Inscrit le: Sam 8 Déc 2007 13:04
Localisation: Valais

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Dim 16 Août 2009 08:41

« Vins et Vignerons du Sud-Ouest »

Cela fait 40 ans que Paul Strang sillonne les vignobles du Sud-Ouest, sans jamais se lasser. Universitaire anglais, cet amateur de vin a décidé de nous faire partager ses coups de cœur.

Dans son ouvrage « Vins et Vignerons du Sud-Ouest », qui paraîtra ce mercredi, Paul Strang nous renseigne sur plus de 300 vignerons.

La lecture de son livre est comme un long voyage itinérant. Depuis Marcillac jusqu'à Jurançon, en passant par Gaillac, Bergerac et Fronton, l'auteur rencontre les producteurs, explique l'histoire des vignobles, présente les portraits de personnes évoluant dans ce métier exigeant.

Paul Strang n'hésite pas à agrémenter son réçit d'humour et d'impressions personnelles. Volontairement, il s'écarte de Bordeaux et de ses grands crus pour s'intéresser aux vins que l'on connaît moins. En suivant les pas de l'auteur, l'amoureux du vin y trouvera donc des conseils d'achats pertinents, comme des cartes pour localiser les meilleurs domaines.

Ed. du Rouergue, 376p., 29€.
http://www.ladepeche.fr/article/2009/08 ... anger.html
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Sam 22 Août 2009 10:13

Guide : les grands vins d’un petit vignoble

Dans le nouveau Bettane et Desseauve, en kiosque depuis le 20 août, les Alsaciens sortent du lot avec deux domaines décrochant la note maximale et six autres à un demi-point de la perfection.

L’Alsacien peut légitimement bomber le torse ; en ouvrant le Grand guide des vins de France 2010 de Michel Bettane et Thierry Desseauve à la page 46 (au chapitre « Les stars 2010 »), on découvre des alsaces notés 20 sur 20 (Zind-Humbrecht et Hugel) ou d’autres qui frisent la perfection, avec une note de 19,5 sur 20. Ils sont ainsi huit producteurs au total à se placer dans le haut du panier, selon la dernière édition de ce guide de référence ; c’est davantage que les Bordelais, les Bourguignons ou encore les Champenois ! Toujours en vin blanc, le grand prix 2010 des lecteurs du guide a été décerné à la maison Hugel pour son gewurztraminer 2007 à moins de 13 €.

Dans la rubrique « Nos découvertes de l’année », Vincent Sipp (domaine Agapé) est « à découvrir » ; ce viticulteur qui gérait le domaine Sipp-Mack avec son frère Jacques a choisi l’indépendance totale en créant de toutes pièces son propre domaine, à Riquewihr. Au total, pas moins de 90 producteurs ou domaines sont passés au crible des dégustateurs dont un « expert » du cru, en l’occurrence Thierry Meyer, bien connu des amateurs éclairés pour être le créateur du site oenoalsace.com.

Bien évidemment, les grands classiques figurent dans cette sélection : les Faller, Mann, Trimbach, Kientzler, Beyer, Deiss, Muré, Josmeyer Blanck, Schlumberger, Ostertag sont toujours et encore des valeurs sûres alsaciennes. Dans ce beau voyage œnologique, d’autres noms moins prestigieux émergent avec des notes moins élevés mais leur sélection représente déjà une belle consécration, compte tenu de la concurrence régionale. On pense notamment au trop méconnu Henri Schoenheitz (Wihr-au-Val), qui décroche un 18,5 avec son riesling Herrenreben 2007 en VT ou encore René et Vincent Fleith-Eschard (Ingersheim), jeunes viticulteurs convertis au bio dont les vins sont notés entre 14,5 et 16,5.

J. D. K.
Le grand guide des vins de France 2010, par Bettane et Desseauve, éd. Minerva, 29,90 €.
http://www.lalsace.fr/fr/region/alsace/ ... noble.html
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Lun 12 Oct 2009 10:52

Le yankee amoureux des jolis crus

Robert Camuto n’est pas un américain ordinaire. Son nom aux consonances napolitaines laisse subodorer un tropisme pour la vieille Europe, ses paysages et son art de vivre. Epicurien vagabond, correspondant du Whashington Post et collaborateur du Wine Spectator, ce natif de la Grosse Pomme ne pouvait qu’échouer en France ou en Italie. En 2001, son épouse, née à Nice, grandie en Californie et rencontrée à San Francisco, fera pencher la balance côté provençal. Son repaire ? Un ancien moulin à huile du 18e siècle retapé avec les moyens du bord. L’ancien propriétaire, collectionneur de vins, lui offrit pour sceller la vente quelques flacons dont un fabuleux chambolle-musigny. « Aux Etats-Unis, écrit Camuto, comme dans la quasi-totalité du Nouveau Monde, les vins sont classés avant tout en fonction de ce que les Américains estiment être la meilleure façon de les définir, à savoir le cépage. […] En Californie par exemple, le pinot noir se nomme tout simplement « pinot noir ». En Bourgogne, le vin rouge est pratiquement toujours du pinot noir ; aussi, ce qu’un bourgogne est vraiment, c’est la sous-région qui le dit, ou le village, par son nom de Pernand Vergelesse, de Gevrey-Chambertin ou de Nuits-Saint-Georges. »
Ce fut le déclic. Depuis, Robert Camuto n’a eu de cesse d’arpenter le vignoble pour en saisir la complexité et découvrir de nouveaux terroirs. « Dans les vignobles français, j’ai rencontré nombre de personnes dotées d’une grâce, d’une humilité, d’un bon sens et d’une sagesse peu communs. » Le New-Yorkais goûte l’authenticité et fuit les produits formatés : les vins technologiques trop boisés au goût de vanille ne sont pas sa tasse de thé. Sa première rencontre – son premier coup de foudre – le mène chez l’homme le plus atypique du bordelais : François de Ligneris. Vieille noblesse un brin anar, pourfendeur du conformisme viticole et du « prêt-à-penser Inao », ce diplômé d’architecture a une haute idée du vin et de l’homme : libre, exigeant, respectueux de la nature. Obligé de vendre la propriété familiale (Château Soutard), Ligneris s’est installé à des années lumières du snobisme des élites bordelaises, dans les Corbières, sur un bout de terre qui lui rappelle un poème de Jules Laforgue. Il produit là des vins francs et minéraux ciselés comme des grands crus baptisés « l’R de rien », « le Marquis de Caraba » ou « les Chemins de Traverse ». En l’écoutant, Camuto boit du petit lait. « J’aime les individus qui ont leurs idées, affirme l’américano-provençal. Toutes ces rencontres ont changé ma perception du vin. Je ne cherche pas les châteaux et les grands crus que s’arrachent les compagnies d’assurances et les ex-patrons de la grande distribution. En France, il existe des milliers de vins qui ne sont pas trafiqués et dont beaucoup ne sont pas captés par les radars des arbitres du bon goût. Ils sont l’œuvre de vignerons sérieux, plus proche du produit que ne sont les investisseurs. » Jura, Gaillac, Corse, Beaujolais, Mâconnais, Anjou… Pour le journaliste américain, les frenchies ignorent leur bonheur. La diversité de leurs terroirs et des produits qui en sont issus est le meilleur moyen de résister au rouleau compresseur de l’uniformisation. « Ici, le goût du vin change d’un village à l’autre. Dans un monde qui se standardise, cette diversité est un formidable atout. En France, le vin fait partie de la vie. L’erreur fondamentale des législateurs européens est de le considérer comme une vulgaire boisson alcoolisée – guère différente de la vodka, du whisky ou d’un cocktail à la mode. Les vins de terroirs français méritent bien plus que cela. Ce sont des morceaux de culture.» Quand un yankee nous invite à retrouver nos racines, il ne faut surtout pas le contrarier.

Gérard Muteaud

Un américain dans les vignes, Robert V. Camuto, Editions Michel Lafon, 255 pages, 17,90 €.
http://gerardmuteaud.blogs.nouvelobs.co ... -crus.html
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Christian Rausis » Lun 12 Oct 2009 12:26

L’erreur fondamentale des législateurs européens est de le considérer comme une vulgaire boisson alcoolisée – guère différente de la vodka, du whisky ou d’un cocktail à la mode.


Cela traduit une méconnaissance totale du whisky.
Tout amateur éclairé de pur malt connaît la qualité et la diversité des whiskies écossais. Il y a ceux qui sont apparentés au cognac, les tourbés, les iodés, les fruités, les légers, les subtils, les très forts, ceux vieillis longuement, ceux vieillis dans des fûts ayant contenu du sherry, voire du château Yquem, Margaux ou du cornalin du Valais....
Rien à voir avec les blended du commerce, tout comme on trouve également du pinard infect.
Voir rubrique des spiritueux.

Christian
Christian Rausis
Avatar de l’utilisateur
Christian Rausis
 
Messages: 3732
Inscrit le: Sam 8 Déc 2007 13:04
Localisation: Valais

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Dim 25 Oct 2009 08:22

« Vins et vignerons du Sud-Ouest » de Paul Strang

Séance de dédicace originale, jeudi matin, pour Paul Strang. Elle n'avait pas lieu dans une librairie de la ville, même si elle avait été initiée par Laurent Barthe, mais chez Philippe Lafon, le spécialiste en vin. En réalité, rien de saugrenu, car Paul Strang dédicaçait « Vin et vignerons du Sud-Ouest », paru aux éditions du Rouergue.

Paul Strang, citoyen anglais, est un vieux Rouergat. « Je suis propriétaire du côté de Najac depuis 48 ans », se plaît-il à dire. Avocat de profession, c'est par sa femme qu'il s'est intéressé aux vins et à l'écriture. « Dès notre arrivée en France, mon épouse a collectionné les recettes de cuisine de la région. Puis elle a décidé de faire un livre. Son éditeur m'a alors demandé de rédiger un chapitre sur les vins. Finalement, il n'a pas eu la place pour l'intégrer dans l'ouvrage », raconte-t-il. Le chapitre n'a pas été perdu, puisqu'il servit de point de départ au premier livre de Paul Strang, consacré aux vins du Languedoc-Roussillon. Mais bien vite, il s'est intéressé aux vins du Sud-Ouest. « J'en suis devenu un fanatique ». Au travers des pages de son dernier et bel ouvrage, il en fait l'apologie. Des vins qui sont bien souvent une histoire d'hommes. « C'est un livre sur les vignerons», insiste-t-il d'ailleurs.

Livre tiré à 4 000 exemplaires dont une version en langue anglaise qui va sortir prochainement à Londres.

http://www.ladepeche.fr/article/2009/10 ... -vins.html
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Mer 4 Nov 2009 18:43

Les vins de Laure
Laure Gasparotto , Jean-Marie Périer
Éditeur : Grasset

Nous devons à Gérard Oberlé cette rencontre imprévisible entre une œnologue experte en terroirs et en histoires du vin , et un photographe à l’agenda people , qui a flashé ses copains , de Jacques Dutronc aux Rolling Stones , mais jamais , jusqu’à ce livre du moins , des… agriculteurs !
C’est sous l’invocation de Gérard que s’ouvre cet album : « Chers amis vignerons , dans un monde où tant de vénérables métiers disparaissent , vous restez les défenseurs d’une science et d’un art inestimables . Vous êtes ces sages sorciers qui savent qu’aucun ordinateur ne pourra jamais remplacer les sens subtils d’un maître de chai , ses intelligences avec la sève , le moût , les vents , les lunes ».
Le panthéon bachique de Laure Gasparotto et Jean-Marie Perier est une ballade sur les routes de France , à travers les vignes , mais aussi à travers les destins individuels des quarante vignerons rencontrés .
De l’Alsace à la Bourgogne , du Jura à la Provence , du Gers à la Corse , de la Champagne à la Savoie , ce ne sont pas seulement des dégustations qui attendent Laure et Jean-Marie mais des gueules , des légendes , des saveurs , des terroirs , des mystères olfactifs .
Qui a goûté un Chardonnay du pape d’Arbois , Jacques Puffeney , ou un Silex rare du cultissime Didier Dagueneau aura envie de savoir qui sont les hommes derrière le vin ...
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Sam 14 Nov 2009 11:29

Robert Camuto passe le vignoble à la loupe

Il y avait beaucoup de monde jeudi midi dans la petite librairie L'Envers du décor, à Saint-Émilion. Robert Camuto, journaliste américain, était venu dédicacer son nouvel ouvrage au public « Un Américain dans les vignes, une ode amoureuse à la France du bien vivre ».

Il s'agit là de son premier opus, qui a été encensé par la critique outre-Atlantique, déjà best-seller et désormais traduit en français aux éditions Robert Lafon. Loin des grands domaines, l'écrivain passe son temps à découvrir des vignobles qui valent vraiment le coup. Et pas forcément des grands châteaux. Seulement ceux qui valent pour lui le détour. « Ce qui m'intéresse avant tout ce sont les vignerons et pas les grands crus », confie-t-il.

Lorsqu'il est venu s'installer en France, cet Américain a enquêté, noté et photographié des portraits de vignerons « nouvelle génération », qui s'intéressent à la biodynamie.

Vins en tube

Lors de cette dédicace, de nombreux viticulteurs du Libournais et quelques-uns du Sauternais avaient fait le déplacement pour l'occasion. Wit, petite société qui a actuellement le vent en poupe, était également présente. Elle fabrique de petits tubes en verre destinés à y mettre du vin.

De grands crus, comme le château Coutet ou encore la Rose Pourret offraient donc pour l'occasion des tubes de vins de leurs propriétés, sorte d'échantillon à faire déguster au public : « C'est un concept qui nous a immédiatement séduits, confient Laure et Philippe Warion. Cela nous permet de faire déguster notre vin en petite quantité ».

« Un Américain dans les vignes, une ode amoureuse à la France du bien vivre », aux éditions Robert Lafon, 17,90 ?.

Auteur : Caroline Campagne
http://www.sudouest.com/gironde/actuali ... 59373.html
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP NIEUDAN » Sam 14 Nov 2009 14:38

Œnologie : L'art français du vin

Au fil des siècles, la culture française a su développer un véritable art du vin. Cet art est aujourd'hui l'expression privilégiée du goût français, et l'un de ses symboles. Cet art est un savoir et c’est ce savoir aux multiples facettes qui est le sujet du livre publié. Un savoir qui a sa part de mystère et de pratiques jalousement tenue secrètes.

Révéler ses secrets, c’est d’abord partir à l’aventure et remonter le temps à la recherche des premières vignes et des premiers vignerons. « Née dans les montagnes enneigées du Caucase, vénérée de tous les grands empires antiques du versant oriental de la Méditerranée - Egypte, Babylone, Perse - symbole de l'alliance entre Yahvé et le peuple juif, puis incarnée par Dionysos chez les Grecs et Bacchus chez les Romains, la vigne a accompagné la naissance de la civilisation occidentale, qui a toujours fait de cette liane sauvage l'un de ses symboles majeurs ». Voilà une bonne mise en bouche !

Les auteurs du livre développent pour notre plaisir un tour de l’histoire de France. Il y est question de Rabelais et de Voltaire, de seigneurs, de princes et de manants, de moines et de chanoines… de rois.

« Devenus consubstantiels au christianisme avec les mystères de l'eucharistie, la vigne et le vin accompagnent alors systématiquement le développement de la culture dans toute l'Europe pendant près de deux millénaires. Et en particulier en France, où l'esprit français trouve dans la culture de la vigne et du vin matière à exprimer son ambition et son génie particulier », continuent les auteurs.

Le livre est toujours en équilibre sur les deux dimensions, pratiques et imaginaires. La vigne, le raisin et son jus qui se transmue quasi divinement en vin, la cave, le chai, les assemblages, le vieillissement… tout est prétexte à étonnement et déraison.

Les œnologues , véritables amateurs , y trouveront leur compte et enrichiront leur connaissance, la poésie faisant aussi partie du voyage.

Après Les mythes de Bordeaux, paru en 2006 qui a obtenu le Prix de l’Organisation internationale de la vigne et du vin, L'art français du vin est le deuxième livre publié par « 1855 ». Son fondateur et coauteur, Emeric Sauty de Chalon, s’est entouré une nouvelle fois de Michel Hensen, expert en marketing et sémiologue et de Jean-Luc Chapin qui, pendant deux ans, a sillonné la France du vin pour en capturer les plus belles images...

•L’art français du vin – 308 pages, 150 photographies, 39,90 € -
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu )
Avatar de l’utilisateur
JP NIEUDAN
 
Messages: 8666
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

PrécédentSuivant

Retour vers Le vin pour les débutants !

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité