Index du forum Les rubriques Histoire du vin et de la vigne... découvrir le vin, l'aborder, s'informer Le vin pour les débutants !

Vous trouverez ici tous les renseignements nécessaires pour mieux comprendre votre passion naissante.

Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Lun 24 Nov 2008 11:37

Une équipe d’œnologues bordelais a choisi de démystifier la dégustation ennuyeuse et pédante, dans un bouquin vivant : «Découvrir la dégustation», 110 pages (25 euros) aux éditions Féret.
Ils racontent le vin de façon conviviale et simple, et évoquent la façon de le servir, la recherche des arômes, les accords gourmands, etc… Excellentes photos de Philippe Roy.

jpierre
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Lun 24 Nov 2008 11:39

Les éditions La Lauze, à Périgueux, publient «Bergerac, des vins et des hommes», un beau bouquin de 280 pages (35 euros), bien illustré des photos de Bernard Dupuy.
Le texte de Hervé Brunaux trace une jolie promenade dans un vignoble trop sous-estimé, à travers le portrait de quinze viticulteurs majeurs, et représentatifs de cette terre rurale, métissée de vieille noblesse.
Ces vins blancs fameux et ses rouges en net progrès méritent d’être visités et dégustés.
Ce livre servira de guide utile à la découverte.

jpierre
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Lun 24 Nov 2008 11:42

Le Britannique Oz Clarke signe un nouveau livre sur le vin avec son volumineux "Guide du Bordeaux" , qui parait chez Gallimard (29 euros).
C’est un gros bouquin de 320 pages grand format très bien illustré, qui détaille 300 crus dans toutes les appellations de la Gironde, et montre combien Clarke demeure lié à ces terroirs .
Il y a beaucoup à lire et à apprendre, en prenant toute la mesure des commentaires très subjectifs de l’auteur.
Il est à déplorer une mise en page si serrée que des caractères minuscules rendent cette lecture parfois ingrate , mais la richesse des informations compense largement ce défaut ...

jpierre
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Stéphane VILLETTE » Lun 24 Nov 2008 20:07

Pour ce qui est du livre sur les Bergerac, c'est une initiative du Caviste "Julien de Savignac" et si je ne me trompe pas, il y a une photo de Étienne, notre ami caviste, à l'intérieur ! ;)

On y retrouve donc en majorité les vins vendus par ce caviste. Qui sont de toute façon parmi les meilleurs de l'appellation. Il en manque quelque uns, mais heureusement que je bois quelques Bergeracs, pour que vous n'ayez pas à chercher. Ah non c'est vrai, sur BDE, nous ne sommes que deux ou trois à apprécier les vins du secteur ! :mrgreen:

"Je vous aurais un jour, je vous aurais !" Comme ils disent, dans la publicité ! :jesors:

@micalement.

Stéphane.
"La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie."
Avatar de l’utilisateur
Stéphane VILLETTE
 
Messages: 2764
Inscrit le: Jeu 18 Oct 2007 15:18
Localisation: Périgueux (France)

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Patrick G » Lun 24 Nov 2008 20:12

heu Etienne est dans la page intèrieure... pas comme dans certaines revues en page intèrieure :jesors:

Patrick
Avatar de l’utilisateur
Patrick G
 
Messages: 567
Inscrit le: Jeu 1 Nov 2007 21:23
Localisation: entre vignes et chais

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mar 25 Nov 2008 21:18

voilà le lien que je viens de trouver : http://www.editions-feret.fr/catalogMS2 ... d7c5b7a1ac

jpierre
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Dim 7 Déc 2008 11:20

«Les accords mets et vins », du sommelier Olivier Bompas, est exactement le genre de guide qu'on laisse traîner en évidence dans sa cuisine, histoire d'être sûr de l'avoir sous le coude au bon moment. D'abord parce que c'est un livre pour tous, amateurs ou néophytes. Mais aussi et surtout parce qu'il nous dit quel vin choisir en toute occasion, pour les grandes circonstances comme dans la vie de tous les jours.

Que boire avec un civet de sanglier mijoté avec amour ou avec une pizza margherita expédiée par livreur ? Dans le premier cas, Bompas conseille un rouge puissant, du style pomerol ou cahors ; dans le second, un rosé épicé, comme un tavel ou un costières-de-nîmes. « J'ai voulu faire le grand écart entre cuisine classique et cuisine moderne », explique notre spécialiste. De la potée auvergnate aux sushis, en passant par la bouillabaisse, la dinde de Noël ou les tajines, sans oublier fromages et desserts, la plupart des mets existants sont répertoriés puis renvoyés à des propositions de vins. Et force est de constater que, dans ce vaste tour d'horizon, ce Nîmois de 42 ans fait la part belle aux petits vins de terroir. « J'aime tout ce qui est bon », dit-il simplement, laissant à entendre par là que boire bon, c'est aussi boire... juste

« Les accords mets et vins », d'Olivier Bompas (Hachette Pratique, 176 pages, 14,90 E).
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Lun 15 Déc 2008 13:25

Bien fait :

L'Amateur de Bordeaux n°108 de Décembre , janvier et Février à 4,90

au sommaire :

- Tanzer le successeur de Parker ?
- Analyse météo et avis d'oenologue sur le bordelais , la Bourgogne , Champagne , la vallée du Rhône ,
- Ou trouver les meilleurs crus aux meilleurs prix ?
- Château d'Esclans ,
- Les trois Léoville ,
- Lydia et Claude Bourguignon : maitres ès sols ,
- L'alchimie du vieillissement ,
- Les Bordeaux rouges 2006 ,
- un dossier spécial sur le Champagne ...........

A lire

jpierre
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Christian Rausis » Lun 15 Déc 2008 14:52

Merci, je vais essayer de dénicher cette revue !

Christian
Christian Rausis
Avatar de l’utilisateur
Christian Rausis
 
Messages: 3706
Inscrit le: Sam 8 Déc 2007 13:04
Localisation: Valais

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Jeu 18 Déc 2008 17:54

Dans son nouveau livre Le Journal du vin, le sympathique chroniqueur Stéphane Hébert convie les néophytes à une initiation épicurienne au monde du vin. En vente au Canada et en Europe depuis novembre, cet ouvrage simple et dynamique n’est pas sans rappeler les chroniques excentriques que publie M. Hébert dans nos pages.
«L’objectif n’était pas de publier un énième guide d’achat, souligne le spécialiste concernant le contenu limité du livre. Il s’agit plutôt d’outiller adéquatement les amateurs débutants afin qu’ils puissent partager et entretenir le plaisir du vin», explique-t-il, entouré par les coupes de sa salle de dégustation personnelle.

Fils de restaurateurs, M. Hébert est passionné de vin depuis toujours. Ce n’est cependant qu’en 2004 qu’il quitte sa carrière de directeur artistique pour se consacrer entièrement au monde du vin. En plus de faire désormais partie du club sélect des journalistes/chroniqueurs vin du Québec, il est expert en évaluation vin/constitution de caves privées et spécialiste en cristallerie. En 2006, il a été le premier Canadien invité à titre de membre du Comité Dégustateur du Grand Jury européen, le pendant collégial du grand critique de vin américain Robert Parker.

L'histoire de plusieurs vies

«La découverte du vin, c’est l’histoire de plusieurs vies, lance-t-il en soulignant que personne n’aura l’occasion de tout goûter et de tout connaître en une seule vie. Le vin doit demeurer convivial, festif et spontané pour être apprécié à sa juste valeur. Et tel est justement l’esprit du livre», se plaît-il à rappeler.
Depuis plusieurs années, le chroniqueur est irrité par «l’intellectualisation» du vin. Il a identifié l’une des manifestations de ce phénomène sous la dénomination de «diarrhée viticoverbale», c'est-à-dire la tendance à faire une surenchère de qualificatifs pour décrire une dégustation.

M. Hébert s’esclaffe en citant l’une des nombreuses perles qu’il compile pour le plaisir: «bouche de cerise en grappe», ironise-t-il, «avez-vous déjà vu des cerises en grappes»? Une autre élucubration le fait bien rire: «bouche de poussière de roche. Je n’ai jamais sucé une roche, et si un amateur l’a fait, encore faudrait-il savoir de quelle roche on parle»!

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il soutient que les consommateurs – et non les producteurs –sont à l’origine du phénomène. «Ces élucubrations, c’est le phénomène de l’élève qui tente de dépasser le maître — en particulier Robert Parker — en utilisant un vocabulaire trop souvent vide de sens», explique-t-il. Cela dit, les producteurs jouent aussi le jeu puisqu’ils attendent impatiemment les notes de ce même Parker pour fixer leurs prix annuels.

L'or rouge, blanc ou rosé

De sa salle de dégustation, M. Hébert aborde également la hausse considérable du prix du vin depuis son «branding» de luxe instauré à la fin des années 1990. «Le vin est devenu une marque», précise-t-il, citant comme exemple le Château d’Yquem, considéré comme le plus grand vin liquoreux au monde et propriété du prestigieux groupe Moet Hennessy Louis Vuitton depuis 1996.
La récolte d’une qualité exceptionnelle comme celle des récents millésimes 2000 et 2005 partout sur Bordeaux a également fait grimper le prix marché de certaines bouteilles de millésimes antérieurs. M. Hébert cite l’exemple d’un vin bordelais du millésime 1986 vendu 100$ à sa sortie en 1988 qui se vend aujourd’hui à près de 1000$. Pourtant ajoute-t-il, «ce vin ne coûte pas plus cher à produire aujourd’hui qu’avant».

Pour le chroniqueur, ce positionnement de marché et la flambée des prix de certains vins est le fruit le l’offre et de la demande. «Le vin n’est pas un bien essentiel, il est maintenant produit de luxe. Si certains peuvent y mettre le prix, pour moi, c’est OK. Business is business.»

Stéphane Hébert souligne que le prix et la connaissance approfondie du vin sont loin d’être garants du plaisir pour un amateur. Pour soutirer le maximum de satisfaction de expérience bachique, l’expert recommande aux débutants de se fier en premier lieu à leurs goûts et d’expérimenter au maximum, car pour lui, quoiqu’en disent journalistes. vins et autres experts, «à chacun sa vérité»!

«Le goût est unique à chacun. C’est pourquoi il est utile de compiler ses archives, ses goûts et ses impressions», mentionne-t-il avec insistance. Cela tombe bien! La moitié des 127 pages du Journal du vin font office de notes de dégustation à remplir.

http://www.leprogresvilleray.com
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mar 23 Déc 2008 10:45

Vins de plaisir Vins de colère

Les livres de Gallimard, Plon, XO ou Zulma ont-ils tous la même odeur? Ou bien un nez très affûté leur trouve-t-il des différences olfactives? Je n'ai pas le pif assez fin pour répondre. Jacques Dupont, si.

Il s'oblige parfois à monter dans un taxi en fermant les yeux pour deviner à l'odeur quelle est la marque de la voiture. Où qu'il se trouve, il renifle, il attend de son nez qu'il lui communique des fragrances qu'il sait aussitôt nommer. Comme les chiens de chasse, il a la truffe toujours en alerte. On comprend pourquoi, rédacteur des suppléments du Point consacrés au vin, il s'est imposé comme l'un des meilleurs experts journalistes. Il appartient à l'élite des oenologues, sommeliers et critiques que j'appelle avec révérence les Pif de La Mirandole.

Car sur les vins, les vignobles, les vignerons, la vinification, il sait tout, Jacques Dupont. Et peut-être ne s'était-on pas avisé, avant la publication de Choses bues, balade dans sa mémoire, dans les vignes et dans les caves, qu'il écrit aussi bien qu'il renifle. Il faut voir comment il décortique son "vécu olfactif", comment, par exemple, un jour de dégustation de vieux champagnes, alors que ses confrères s'en tenaient à des odeurs de pain grillé, il remonta loin, loin, dans sa mémoire, et y découvrit l'odeur qui le tarabustait: celle du sac à pain de sa grand-mère. Voilà qui paraîtrait affecté et un peu ridicule chez bien des dégustateurs, mais qui ne l'est pas dans la bouche ou sous la plume de Jacques Dupont parce que le bonhomme est naturel, non chaptalisé, et qu'on ne l'a pas fait vieillir dans des fûts de chêne.

Né et élevé dans l'Yonne, d'éducation et d'allure il est plus bourguignon que bordelais. Ce qui ne l'empêche pas d'être devenu un connaisseur expérimenté de la société et des vins médocains. Il est tout aussi à l'aise chez les vignerons du Languedoc. Il n'aime pas "les buveurs d'étiquettes" qui ne fréquentent que les premiers crus et qui s'extasient sur un grand côte-de-nuits alors qu'il leur a servi du beaujolais, que ces snobs disent détester... A quoi voit-on que pour Jacques Dupont le vin est toujours un plaisir ? A son humour et à sa manière gourmande de raconter de bonnes histoires de vignerons et de négociants.

L'autre livre sur le vin que je vous recommande n'est pas du même tonneau : c'est un cri de colère contre la France des politiques, des hygiénistes et des juges qui, depuis de nombreuses années, tiennent les vignerons, les oenologues, les négociants et les sommeliers pour des fabricants et des passeurs de drogue ou de poison. Que le vin soit une boisson consubstantielle à l'histoire judéo-chrétienne ; qu'il soit intimement lié à notre culture et à nos traditions ; que nos grands vins jouissent depuis plusieurs siècles dans le monde d'une réputation sans égale ; que la France produise aussi des vins modestes qui, bus modérément, "réjouissent le coeur de l'homme" ; que, enseigné, l'art de déguster conduise à la tempérance et non à l'ivrognerie - moi, par exemple, pardon de me mettre en avant - ; qu'il n'y ait pas de gastronomie sans blancs et rouges amoureusement choisis : tout cela n'empêche pas que le vin soit désormais considéré et traité par la puissance publique comme le whisky, la vodka ou ces mixtures infâmes fortement alcoolisées, servies dans des boîtes et dans les boîtes.

Denis Saverot, rédacteur en chef de La Revue du vin de France, et Benoist Simmat, reporter au service économique du JDD, ont réuni leurs informations et leur talent pour écrire In Vino Satanas ! ardent réquisitoire contre les lobbys qui luttent contre le vin. Par Bacchus, ils ne sont pas toujours en colère ! Avec malice ils racontent aussi comment sont parfois bernés les critiques qui dégustent les primeurs des vins de Bordeaux, pourquoi, avec un Président qui ne boit que de l'eau, les caves de la République ne sont plus ce qu'elles étaient, et comment se développe la contrefaçon des premiers grands crus. Sur Internet s'est vendue une bouteille de pétrus... vide avec étiquette et bouchon. On devine pour quel usage elle a été payée 600 euros...

Choses bues, de Jacques Dupont, Grasset, 306 p., 18,50 euros.

In Vino Satanas! de Denis Saverot et Benoist Simmat, Albin Michel, 250 p., 16 euros.

La chronique de Bernard Pivot http://www.lejdd.fr
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Christian Rausis » Mar 23 Déc 2008 11:01

tout cela n'empêche pas que le vin soit désormais considéré et traité par la puissance publique comme le whisky, la vodka ou ces mixtures infâmes fortement alcoolisées


Ne pas confondre un whisky bas de gamme blended et un whisky pur malt dont la diversité et la complexité atteignent parfois le chef d'oeuvre ! http://www.whisky-news.com/Fr/whiskyFr.html

Christian qui vous dit Sláinte Mhath
Christian Rausis
Avatar de l’utilisateur
Christian Rausis
 
Messages: 3706
Inscrit le: Sam 8 Déc 2007 13:04
Localisation: Valais

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar Winemega-Alain » Lun 29 Déc 2008 22:16

Je viens de terminer "Choses bues" de Jacques Dupont.
Un bon moment de lecture.. surtout sur la première moitié du livre. La fin n'est pas inintéressante; c'est bien écrit avec quelques anectotes amusantes, mais moins essentielle, à mon sens, pour ce qu'il apporte au lecteur. Un bon moment de lecture malgré tout!
Alain

Se pencher sur son passé, c'est risquer de tomber dans l'oubli
Avatar de l’utilisateur
Winemega-Alain
 
Messages: 2893
Inscrit le: Jeu 25 Oct 2007 23:30
Localisation: Suisse, entre Genève et Lausanne

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Ven 2 Jan 2009 20:59

Les grands vins d'autrefois
Un ouvrage qui nous invite à la découverte de la production, du commerce et de la clientèle des grands vins de Bourgogne, de la seconde moitié du 18ème siècle à l’arrivée du phylloxéra. C’est «Les grands vins de Bourgogne de 1750 à 1870», par Loïc Albric, médecin à Dijon. Ce livre est le fruit de recherches menées dans les grandes maisons de commerce bourguignonnes, et on y retrouve quelques noms célèbres, tels Voltaire ou Dumas.
Editions de l’Armançon, 30 euros
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Ven 2 Jan 2009 21:01

Deux livres utiles
Antoine Lebègue, écrivain bordelais spécialisé dans le vin, publie deux bouquins chez Hachette: «Le livre de cave», 250 pages, 19 euros, qui donne de nombreux conseils et informations utiles, puis «A boire ou à garder», 160 pages, 19 euros, qui dissocie les vins jeunes... et les autres.
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mer 4 Fév 2009 11:44

Après "Le vin et la truffe", "Le vin et le cigare", "Le vin et la médecine" et le "Vin et la musique", découvrez ce beau livre :
"Le vin et la mer".

Cet ouvrage de Marc Lagrange, préfacé par le Professeur Yves Coppens, vient de paraître aux Editions Feret .
Un livre captivant, illustré par plus de 150 illustrations couleurs à l'usage des épicuriens et des marins, divisé en 6 chapitres :
- Au commencement était la mer
- La vigne et les hommes face à la mer
- De la terre à la mer, la réussite du vin
- Les ambassadeurs des mers et l'art de vivre à la française
- Les mémoires du vin et de la mer
- Des îles et des vins

Une bonne idée cadeau (49,00 €).

jpierre
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Mar 17 Fév 2009 17:06

Mes bonnes adresses du vin bio 2009-2010
de Jean-Marc Carité 16/02/2009 19:37 (Par Henri Colomb)

L'édition 2009-2010 de ce guide accorde une large place à Rhône-Alpes.

Jean-Marc Carité militant du bio depuis les années soixante-dix , éditeur écolo-alternatif et passionné d'oenologie (Eh oui, les deux ne sont pas incompatibles!) , écrit et publie tous les deux ans depuis 1984 son propre guide du vin bio. La 13 ème édition, qui vient de sortir, marque donc le vingt-cinquième anniversaire de cet ouvrage. Elle offre une sélection de vignerons - et vigneronnes ! - choisis pour leur éthique, et qui « prennent soin autant de la santé de leurs terres que de celle des amateurs de bonnes choses ».

L’auteur, n’y présente que des producteurs de vins AOC ou VDQS issus de l’agriculture biologique et bio-dynamique, et respectant une charte de vinification bio. Soit environ deux-cent viticulteurs pour tout l’hexagone, représentant six cents vins dégustés et commentés.

Rhône-Alpes y figure en bonne place avec une sélection de saint-joseph, condrieu, croze-hermitage, chignin et chautagne de Savoie, bugey-cerdon, clairette de die, beaujolais (notamment les primeurs de l’association de vignerons bio « Ceps et charrues »), côtes du forez et côte roannaise.

En préambule de la partie guide, l’auteur s’efforce aussi de débroussailler le maquis des étiquettes, labels, certifications, commissions d’agrément et autres polémiques sur les levures et ajouts de soufre, qui brouillent l’univers du vin bio presque autant que celui du vin dit traditionnel.

« Mes bonnes adresses du vin bio 2009-2010 » de Jean-Marc Carité est publié aux éditions Utovie, collection « Les bonnes choses », 240 pages, 13 euros. En librairies, magasins bio et spécialisés, ou à commander en ligne sur http://www.utovie.com
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Sam 30 Mai 2009 07:06

L’hommage fait au vin bio

Depuis plusieurs années, Michel Tuz sillonne la France et l’Italie à la rencontre des artisans de la vigne, avec une exigence : le respect de la nature, ses saisons, ses humeurs. Pourfendeur de la technologie, il prône le tout bio et crie haro sur «les vins d’épouvante et d’éprouvette qui se cachent honteusement derrière les belles étiquettes de notre ‘‘société du spectacle’’».

Philosophie. Réac de la bouteille ? Hédoniste plutôt. Parmi les montagnes d’essais théoriques sur l’œnologie, il a creusé la niche du naturel, qui s’est imposée d’elle-même. Elle est en accord tant avec sa formation de psychanalyste qui aime à écouter les gens, qu’avec sa passion du terroir : c’est en effectuant des portraits de vignerons qu’il allait raconter le vin naturel, issu de l’agriculture biologique, conçu sans pesticide, désherbant ou engrais.

Pour les exploitants, refuser les produits chimiques au profit de la lente maturation est un engagement, une philosophie de vie. « Ils ne sont qu’une poignée à avoir fait un pas de côté. Je voulais comprendre pourquoi ils avaient fait ce choix, pour mieux comprendre leurs vins », explique-t-il, un verre de «séguret rouge, cuvée ‘‘Les Couchants’’» à la main.

Derrière la robe - sombre, intense -, Michel Tuz voit Jean David, paysan qui possède 15 hectares de vignes au-dessus de l’Ouvèze. Voilà le credo de l’auteur : un vin, un individu. Dans son livre, ce sont ainsi 134 vignerons marginaux, dont 15 Italiens, qui se succèdent, classés par saisons, en harmonie avec la nature viticole. Au fil des rencontres s’expose le travail d’une vie passée à se documenter sur l’histoire du vin, ses origines, ses différents modes d’élaboration. Et se dessine une sélection de crus et d’adresses bien commodes pour le lecteur.

Au confluent de la gastronomie et de l’anthropologie, la démarche conduit à s’interroger sur l’identité des vins naturels. En quoi se démarquent-ils des autres ? «Le vin conventionnel évolue d’une façon standardisée. En revanche, le vin naturel est vivant. Il plaît par sa souplesse, sa frivolité.» Tuz poursuit : «En plus, l’absence de produits chimiques, voire quelquefois de soufre, ce pourvoyeur de maux de tête, en fait un vin très digeste. Parfait pour des lendemains qui chantent.»

Gaieté. A l’écouter, le vin bio serait même un secret de jouvence. A 60 ans, l’homme porte beau. Il relate son parcours atypique : hippie dans ses jeunes années, il voyage, suit des études scientifiques, se retrouve directeur d’une maison de retraite sur la Côte d’Azur. Il l’est encore aujourd’hui, et partage son temps libre entre dégustations et observations sur le terrain. S’il en est venu à l’écriture, c’est autant par passion que par hasard. «Je n’ai aucune légitimité, sinon celle de l’amateur, confesse-t-il. Je ne suis pas un critique. Quand je n’aime pas un produit, je préfère ne pas en parler. Je fais le portrait de gens dont le travail m’intéresse, et j’y prends beaucoup de plaisir.» Encouragé par son éditeur, le projet a mûri paisiblement : un premier volume l’année dernière, puis celui-ci, avec toujours l’envie de faire primer la gaieté de l’exploration. Aussi Michel Tuz se permet-il quelques frasques, à l’image de sa «conclusion en forme de verre». Et de sa liste des produits chimiques nécessaires à l’élaboration des vins frelatés: acide chlorhydrique, arsenic, bromure mercurique.

L’ouvrage propose en outre un «tour de France des nouvelles tables de convivialité», invitation à la découverte des lieux d’échange tels les bars à vins «bio à la carte» qui pullulent à Paris et en province.

Michel Tuz, Les Nouvelles Couleurs du vin 2, Ed. Jean-Paul Rocher, 169 pp., 22 euros.

Par THOMAS STELANDRE
http://www.liberation.fr/vous/010157010 ... au-vin-bio
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar pascal » Lun 1 Juin 2009 16:12

JP Nieudan a écrit:
L'Amateur de Bordeaux n°108 de Décembre , janvier et Février à 4,90


Bonjour Jean-Pierre,

Peux-tu nous dire où trouver cette revue ? Merci.

Pascal
"Hâtons-nous aujourd'hui de jouir de la vie. Qui sait si nous serons demain ?"
Jean Racine
Avatar de l’utilisateur
pascal
 
Messages: 37
Inscrit le: Mer 29 Avr 2009 14:24
Localisation: Annecy (74)

Re: Les livres de chevet pour découvrir le vin

Messagepar JP Nieudan » Lun 1 Juin 2009 16:37

Bonjour Pascal

J'ai du la trouver en librairie ..

L'Amateur de Bordeaux est une publication de la
ste "Les carnets de l'Amateur"
7 Rue Copernic
75116 Paris
Tel : 01 44 05 50 05
http://www.lamateurdevin.com

Diffusion , service abonnements
2, Corniche Gaston Canel
54330 Saxon Sion
Tel : 03 83 25 11 77

Quatre n° par an

En espérant avoir répondu à ta question

jpierre
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8312
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Suivant

Retour vers Le vin pour les débutants !

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité