Index du forum Les rubriques Spiritueux

Spiritueux vient du Latin "spiritus" signifiant "Esprit de vin".

Cognac : Courvoisier

Messagepar StĂ©phane VILLETTE » Lun 6 Oct 2008 10:53

La semaine dernière, un représentant de la maison Courvoisier était de passage en Dordogne, à la cave Julien de Savignac du Bugue.

J'ai été gentiment invité à participer à la présentation de cette maison et à la dégustation qui suivait.

Je vous détaillerais tout cela, ce soir à tête reposée ! ;)
"La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie."
Avatar de l’utilisateur
Stéphane VILLETTE
 
Messages: 2764
Inscrit le: Jeu 18 Oct 2007 15:18
Localisation: PĂ©rigueux (France)

Re: Cognac : Courvoisier

Messagepar Didier » Lun 6 Oct 2008 20:06

Voila quelque chose qui devait être bon pour ta tension Stéphane. :good: :D
Didier

"Si tu veux connaître quelqu'un n'écoute pas ce qu'il te dit mais regarde ce qu'il fait" Dalai Lama
Avatar de l’utilisateur
Didier
 
Messages: 4918
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 14:10

Re: Cognac : Courvoisier

Messagepar StĂ©phane VILLETTE » Lun 6 Oct 2008 22:58

Tout d'abord un peu d'histoire :

Au début du XIX, Emmanuel Courvoisier était négociant en vins et eaux de vie dans le quartier de Bercy, associé à Louis Gallois. En 1811, Napoléon, Napoléon visita leurs entrepôts et emporta quelques barriques de Cognac, que les officiers anglais appréciaient et appelaient "Le Cognac de Napoléon".

En 1843, Félix Courvoisier (fils d'Emmanuel), s'associe à Jules Gallois pour créer la première société Courvoisier® à Jarnac. En 1869, Napoléon III attribua leur attribua le titre de "Fournisseur officiel de la Cour Impériale"

En 1909, La famille Simon, d'origine anglaise, rachète Courvoisier® et adoptent comme logo, l'ombre de Napoléon.

Spécifications techniques :

Courvoisier® ne s'approvisionne que dans les quatre premiers crus (Grande champagne, petite champagne, Borderies et fins bois), auprès de plus de 1000 viticulteurs. Le cépage roi est l'ugni blanc (98%), sur des terroirs calcaires et argilo-calcaire. Puis le vin est double distillé, dans des alambics charentais de petits volumes pour garantir une qualité optimum, y compris dans les jeunes Cognac. Seul le cœur de distillation est conservé pour être ensuite stocké dans des fûts de chêne Français, dont le maître de chais maitrise l'achat des chênes sur pieds. Afin de garantir une pérennité dans le style, ce n'est pas moins de 80 millions de bouteilles qui sont conservé en stock.

Après ces explications, nous débutons la dégustation.

Courvoisier® VS (Very Special) Fins bois et Petites champagne . 4 à 7 ans de vieillissement minimum. La robe est légèrement ambrée. Le nez présente des senteurs primaires d'eau de vie, avec un boisé fin. La bouche est visqueuse, avec un boisé un peu dominant, livrant des arômes de vanille, d'écorce d'agrumes, de noix verte et de caramel.

Courvoisier® VSOP (Very Superior Old Pale) Fine Champagne Grande Champagne et petite Champagne. 7 à 10 ans de vieillissement minimum. Le nez est plus subtil que le précédent, offrant des notes de figue séchée, d'abricot rôti et de mirabelle. En bouche, le boisé se fait épicé, voir même très épicé, puis suivent des arômes de poire et de fruits secs. Il présente une longueur intéressante, avec le retour des épices, de girofle et de liqueur de café.

Courvoisier® Napoléon Fine Champagne Grande Champagne et petite Champagne. 15 ans de vieillissement minimum. Le nez se présente plus séducteur, avec des notes de pêche et de poire caramélisé avec un alcool bien mieux intégré. La bouche est belle, puissante, avec un beau grain tannique (du bois). On y distingue des arômes de fruits blancs et de prune. Puis l'alcool se fait chaleureux, mais jamais agressif, avec en ultime sensation l'orange amer. Une très belle bouteille.

Courvoisier® XO IMPERIAL Grande Champagne, petite Champagne et Borderies. 25 à 35 ans de vieillissement minimum. Joli nez fin et complexe de confiture de pêche de vigne et de curry. La bouche est superbement construite, avec ses arômes exotiques, tant par le fruit que par les épices. Puis on retrouve des senteurs de pruneau que l'on connait mieux, pour finir sur la cannelle et le gingembre, dans une longueur qui n'en finit pas. Voilà un très beau Cognac, intégrant parfaitement son alcool pour livré un ensemble harmonieux et sensuel.

Nous voilà presque à la fin de cette présentation, lorsque nous discutons d'un dernier cru présenté dans une réplique, à l'échelle, du coffre secret que Napoléon apportait lors de ses campagnes militaire. Il s'agit d'une cuvée créée pour le bicentenaire du couronnement de Napoléon. Chose exceptionnelle, il est issu des grandes champagnes, d'un seul propriétaire, provenant de cognac de 1910 à 1945. Le propriétaire prenant sa retraite et ne trouvant aucun successeur à son affaire, a vendu l'ensemble de son stock à la maison Courvoisier®, qui en produisit environ 2000 bouteilles, en 2004.
Et là, surprise ultime, nous avons la chance de goûter (en flasque) ce Cognac, que peu de personne sur la planète ont dégustées.

Courvoisier® Succession J.S. Grande Champagne. Le nez est totalement atypique, avec ses notes de caramel au beurre salé et de raisin sec. La bouche est réglissée, crémeuse, envoutante et enivrante. Les arômes sont subtils, tournent et virent, de la prune, de miel, de havane, avec une sensation d'infini changement. L'alcool semble avoir disparu tellement l'ensemble est harmonieux. Une chance d'avoir pu goûter ce cru.

Je remercie donc chaleureusement la maison Courvoisier® et Julien de Savignac, pour cette invitation.

Stéphane.
"La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie."
Avatar de l’utilisateur
Stéphane VILLETTE
 
Messages: 2764
Inscrit le: Jeu 18 Oct 2007 15:18
Localisation: PĂ©rigueux (France)


Retour vers Spiritueux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité