Index du forum Les rubriques La Charte et informations en tout genre.

A lire avant avant de s'inscrire.

Re: Passion dévorante, moyens financiers hors du commun?

Messagepar Laurent Saura » Dim 16 Avr 2017 11:17

Jean-Luc,est-ce que je connais ton ami "Le Pedago"?
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:VIN MYTHIQUE 18+ À 19:VIN EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:VIN MOYEN 10 À 11:VIN FAIBLE MOINS DE 10:VIN DÉFECTUEUX
Laurent Saura
 
Messages: 4820
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 18:29

Re: Passion dévorante, moyens financiers hors du commun?

Messagepar Laurent Saura » Dim 16 Avr 2017 11:32

Et même 100 000 euros sur une assurance vie,c'est déjà beaucoup trop(Je sors du vin)
Il faudra bientôt ne plus être propriétaire de sa maison,tout vendre et transformer en Grands Vins.
Nous vivrons d'allocations diverses et variées,mais au moins nous boirons bon :tchin:
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:VIN MYTHIQUE 18+ À 19:VIN EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:VIN MOYEN 10 À 11:VIN FAIBLE MOINS DE 10:VIN DÉFECTUEUX
Laurent Saura
 
Messages: 4820
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 18:29

Re: Passion dévorante, moyens financiers hors du commun?

Messagepar Thierry Debaisieux » Dim 16 Avr 2017 13:01

Je vais revenir au sujet.
J'entends toujours parler du "Pédago", ici et ailleurs, mais je ne sais pas non plus qui c'est ;)

Tous les mois, je dépense 15 voire 20 % de mes revenus en vin.
Mais ce sont ceux de mes seuls revenus et les impôts sont payés en couple.
Ma femme a une passion: l'Art Moderne, j'ai appris à la partager. Un tableau de qualité, ce n'est pas donné non plus. Donc, je n'ai pas de problème quand j'achète. ;)

Il y a dans le Forum des sujets sur "le vin et son assurance".
Je me permets de signaler qu'une cave s'assure hors assurance habitation, sinon, en cas de sinistre, vous ne touchez rien si vous avez plus de 500 bouteilles de qualité en cave et déjà même une maison de valeur.
Il y a des assureurs spécialisés, non voleurs.
Il ne faut pas oublier que la Compagnie va signaler le contrat au fisc, ce qui va donc nécessiter une intégration de la valeur de la cave dans l'ISF, ce que je fais.

Si vous voulez des précisions, vous remontez la vieille rubrique ad hoc et je l'alimente.

Je me permets de signaler l'ISF sans honte, nous avons démarré sans rien, en payant nos études.
Au 1er Janvier 1978, il nous restait 50 frs en compte, après la nécessité d'acheter à crédit une seconde voiture d'occasion pour travailler à deux.
Nous avons beaucoup travaillé et nous ne sommes pas les seuls, beaucoup ici ont fait de même ;)
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 4477
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Passion dévorante, moyens financiers hors du commun?

Messagepar Lalex » Lun 17 Avr 2017 09:37

...ce que je me dis parfois, c'est qu'en 2035, les jeunes amateurs se diront: "quelle chance avait Alex d'être déjà acheteur en 2017, en ne payant des Lalala ou des Montrose 2009 qu'à 250€ la bouteille ou les Bonnes Mares de Bart à 100€ alors que nous, jeunes nés en 2010, nous devons les payer à 5 à 10 fois ce prix là !"

Je crois qu'il faut admettre que même si il y a eu le coup d’accélérateur dont nous avons eu l'occasion de parler par ailleurs et qui a fait flamber d'un coup les tarifs, le phénomène etait inéluctable avec la mondialisation et que le passage à l'Euro a accentué la situation. Les salaires ont grimpé (hélas que d'un facteur 2 en 25 ans quand le vin à appliqué un facteur 5 à 10)
.
.
.
A chaque époque ses prix!


Vincent,

Je suis en phase avec ce que tu dis mais je ne pense pas qu'il n'y est que le phénomène d'inflation...tout comme le passage à l'euro.

Je me souviens avoir lu que certains domaines Bourguignon très réputés aujourd'hui avaient du mal à écouler leur production il y a quelques décennies en arrière ( avec des prix pourtant très très bas par rapport à ce que l'on voit aujourd'hui ).

Moi, je pense qu'il s'agit plutôt de la demande internationale qui ne fait que grimper sur un volume de production stable.
Quand on regarde les augmentation tarifaire ces dernières années, je ne suis pas sur que nos enfants ou petits enfants puissent encore s'offrir les vins que l'on achète aujourd'hui, j'ai bien peur que tout cela devienne inaccessible...

On dit souvent que les arbres ne grimpent pas jusqu'au ciel, mais aujourd'hui, le ciel me parait déjà bien haut... :(

Alex,
Lalex
 
Messages: 2121
Inscrit le: Ven 7 Sep 2012 10:47
Localisation: Ile-de-France (91)

Précédent

Retour vers La Charte et informations en tout genre.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités