Index du forum Les rubriques Vallée du Rhône

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar Laurent Saura » Sam 15 Août 2009 20:35

Crozes-Hermitage-2006-Blanc

La robe est jaune d'or assez soutenue.Le premier nez est marqué par l'élevage mais ça ne me déplaît pas car aussitôt arrivent les senteurs classiques d'une marsanne bien mûre:Fruits blancs et jaunes à noyaux,colle,caramel et puis miel d'acacia.C'est complexe et déjà bien ouvert!La bouche est très jolie,elle présente un bon volume mais n'est pas très acide.La longueur est correcte mais moindre que l'Hermitage Les Rocoules servi à ses cotés.Néanmoins le plaisir est vraiment là.Superbe dès aujourd'hui!Noté 17!

Il y a d'excellent Crozes Blancs en 2006.Celui de Sorrel était tout aussi exceptionnel il y a quelques mois.Un excellent rapport qualité-prix pour les amateurs de marsanne!
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:VIN MYTHIQUE 18+ À 19:VIN EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:VIN MOYEN 10 À 11:VIN FAIBLE MOINS DE 10:VIN DÉFECTUEUX
Laurent Saura
 
Messages: 4833
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 18:29

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar -JU- » Jeu 23 Sep 2010 20:28

Crozes Hermitage - rouge - La Guiraude - 2006

- La robe est sombre, le disque fin rubis
- Les arômes sont intenses, il sont ceux d'une syrah pure et mûre ; l'on relève le cassis ainsi qu'un côté "bourgeon" rappelant la rafle et conférant de la fraîcheur à ces fragrances fruitées de belle maturité. Des épices se mêlent à l'ensemble harmonieux.
- En bouche, l'attaque est vive, franche, puis s'ouvre sur un ensemble doté d'une belle tension et de tannins certains conférant un toucher poussiéreux voire légèrement sec mais sans notion de verdeur, ils structure le vin. Le fruit est omniprésent, il reprend les senteurs précédemment décrites et apporte toute la gourmandise que l'on aime chez la syrah.

Un fort joli vin, très agréable ce jour et au potentiel de garde dont personne ne doute je pense...

Une question : la rafle est-elle incorporée ? Ceci expliquerait certaines perceptions...

Cordialement
Julien A
-JU-
 
Messages: 325
Inscrit le: Dim 11 Nov 2007 13:44

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar julien dubertret » Ven 24 Sep 2010 07:11

-JU- a écrit:Une question : la rafle est-elle incorporée ? Ceci expliquerait certaines perceptions...

Oui Julien, la rafle est incorporée, Alain Graillot est un des rares producteurs en Rhône nord à ne pas errafler. Pour ma part j'ai bu un 2004 en cuvée générique il y a quelques jours avec lequel je me suis régalé. Beaucoup de fraicheur, du jus. Sans doute moins de complexité qu'une Guiraude, mais un vrai plaisir tout de même !

Julien
Des journées entières dans les vignes
http://www.mesvendanges.com
julien dubertret
 
Messages: 539
Inscrit le: Jeu 27 Déc 2007 10:41
Localisation: Chomelix (Haute-Loire)

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar -JU- » Ven 24 Sep 2010 17:09

Merci pour cette intéressante précision tendant à expliquer les perceptions offertes par ce vin.

Cordialement,
Julien
-JU-
 
Messages: 325
Inscrit le: Dim 11 Nov 2007 13:44

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar enzo d'aviolo » Ven 24 Sep 2010 18:59

"Alain Graillot est un des rares producteurs en Rhône nord à ne pas errafler"

Julien, ils sont heureusement encore un certain nombre à le faire comme les guigal sur ses parcellaires (partiellement pour la mouline je crois), rostaing, allemand, robert michel (même s'il a arrêté), guillaume gilles pour ce qui me vient à l'esprit. rare est peut-être un peu fort, mais c'est vrai que c'est moins courant que l'éraflage en rhône nord.
Avatar de l’utilisateur
enzo d'aviolo
 
Messages: 538
Inscrit le: Mar 1 Avr 2008 18:52
Localisation: Nîmes

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar julien dubertret » Mar 12 Oct 2010 19:30

Crozes-Hermitage la Guiraude 2003

La Guiraude est une sélection des lots les plus profonds et les plus complexes. C'était un véritable bonheur. Avec le millésime j'avais peur d'être déçu, bien m'en a pris car c'est délicieux. Le nez est capiteux, exotique, avec une magnifique note de mangue (si, si !) La bouche est opulente mais avec un tanin au grain remarquable, j'ai attendu la sècheresse ou la dureté sur le finale, et que néni, un beau velours, vivant, sans lourdeur. De la vrai syrah généreuse mais sans aucun caractère putassier ou racoleur. Bravo Alain Graillot.
La rafle a-t-elle sauvé le millésime?

Amitiés

Julien
Des journées entières dans les vignes
http://www.mesvendanges.com
julien dubertret
 
Messages: 539
Inscrit le: Jeu 27 Déc 2007 10:41
Localisation: Chomelix (Haute-Loire)

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar Thierry Debaisieux » Mer 13 Oct 2010 17:50

Pour ma part j'ai bu un 2004 en cuvée générique il y a quelques jours avec lequel je me suis régalé

Bonsoir, Julien.

J'ai bu une Guiraude 2004 et j'ai trouvé le flacon remarquable.

Bien cordialement,
Thierry
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6509
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar julien dubertret » Mer 13 Oct 2010 18:11

Thierry,

j'ai un magnum de Guiraude 2004, comment envisages-tu son évolution au regard de la bouteille que tu as bue?

Amicalement

Julien
Des journées entières dans les vignes
http://www.mesvendanges.com
julien dubertret
 
Messages: 539
Inscrit le: Jeu 27 Déc 2007 10:41
Localisation: Chomelix (Haute-Loire)

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar Thierry Debaisieux » Mer 13 Oct 2010 18:24

Julien,

C'est excellent maintenant et cela devrait le rester pendant 3 à 5 ans, surtout en magnum.

As-tu goûté le Saint-Joseph 2007? J'ai beaucoup aimé cette cuvée qui me semble supérieure au Crozes de la même année.

Amicalement,
Thierry
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6509
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar julien dubertret » Mer 13 Oct 2010 18:30

Je n'ai pas encore goûté ce Saint-Joseph. De manière générale je préfère ce Saint-Joseph au Crozes, mais la production est vraiment ridicule, alors il faut pas trop le dire !
Des journées entières dans les vignes
http://www.mesvendanges.com
julien dubertret
 
Messages: 539
Inscrit le: Jeu 27 Déc 2007 10:41
Localisation: Chomelix (Haute-Loire)

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar Laurent Saura » Mer 13 Oct 2010 21:19

J'aurais bien voulu comparer cette "Guiraude" 2003 avec le Clos de Delas du même millésime.
Tu te poses la question de la rafle sur les vin de Mr Graillot.C'est tout à fait pertinent ;)
Le Clos est vinifié égrappé,tout comme les Varonniers(superbe aussi en 2003).Je me souviens de la cuvée Albéric Bouvet de Gilles Robin,qui était réussie en 2003,vinifiée égrappée elle aussi.
Je n'ai jamais bu La Guiraude 2003.Je vais me la chercher ;)
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:VIN MYTHIQUE 18+ À 19:VIN EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:VIN MOYEN 10 À 11:VIN FAIBLE MOINS DE 10:VIN DÉFECTUEUX
Laurent Saura
 
Messages: 4833
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 18:29

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar -JU- » Jeu 21 Oct 2010 19:21

Le Crozes-Hermitage 2007 ne m'a pas régalé, j'ai été un peu déçu dernièrement... J'ai trouvé le vin un peu dur en raison d'une acidité massive et de tannins un peu secs. Peut-être que le vin demande une attente pour mieux se prêter mais la Guiraude était d'un tout autre niveau et déjà excellent.

Qu'en pensez-vous ?

JU
-JU-
 
Messages: 325
Inscrit le: Dim 11 Nov 2007 13:44

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar J-L Coste-Clément » Jeu 21 Oct 2010 20:08

Je pense que le Crozes 2007 d'Alain Graillot traverse une phase un peu ingrate, sans que j'aille aussi loin dans le commentaire. L'acidité ne m'a pas paru massive, les tanins peu présents, simplement il a perdu le fruit et la finesse de sa prime jeunesse et n'a pas encore vu ses parfums évoluer et s'affirmer. J'en avais ouvert une au début de l'été, il est également vrai cela change parfois vite.

Je mettrais en fait cela sur le compte de l'adolescence, l'âge ingrat, sans avoir d'inquiétude majeure sur le passage à l'age adulte. J'ai mis les bouteilles qui me restent en pension ;)
J-L Coste-Clément
 
Messages: 109
Inscrit le: Ven 2 Juil 2010 14:35
Localisation: Tournon sur Rhône

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar -JU- » Jeu 21 Oct 2010 20:55

Merci pour cet avis :-)

JU
-JU-
 
Messages: 325
Inscrit le: Dim 11 Nov 2007 13:44

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar -JU- » Sam 23 Oct 2010 11:09

Connaisez-vous l'Hermitage d'Alain Graillot ? Qu'en pensez-vous comparé à la Guiraude ?
-JU-
 
Messages: 325
Inscrit le: Dim 11 Nov 2007 13:44

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar vinosophe » Sam 23 Oct 2010 14:04

julien!

je l'ai trop peu dégusté pour avoir un avis définitif, mais "franchement", le rapport qualité-prix est nettement en faveur de LA GUIRAUDE !

le petit "terroir" dont est issu l' HERMITAGE d' Alain Graillot n'est , à mon avis, pas si "favorisé" que celui (ou plutôt ceux!) du "roi" des crus de Crozes (même si ce n'est pas une sélection parcellaire !)

amicalement,
CHRISTOPHE
vinosophe
 
Messages: 3934
Inscrit le: Ven 19 Oct 2007 22:38
Localisation: BOURG en Gironde

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar -JU- » Dim 24 Oct 2010 11:38

Merci pour cet avis Christophe.

Hier soir, j'ai continué mon exploration du millésime 2007 chez Alain Graillot à travers son saint-Joseph.

A l'ouverture, les aromes du vins sont réduits, ils parlent de choux et de gibier. Après 2 heures de carafe, je propose le vin à table. Au premier nez, chacun s'accorde à dire qu'il s'agit là d'une syrah. Aucun doute possible, le nez est ultra caractéristique, sans aucun fard il est un nez pur et précis. Des senteurs de crème de cassis ressortent du verre, accompagnées d'un côté bourgeon et de poivre. Le côté rafle est moins prononcé ici que chez les deux Crozes du même millésime.
En bouche, le vin est droit, tendu. Son acidité est fort bien maîtrisée, comme pour les deux autres cuvées de Crozes, elle porte bien le vin tout en longueur. Les tannins sont élégants. La finale est longue et fraîche mais les toutes dernières notes sont un peu douteuses, elles m'évoquent le pain grillé désagréable, un caractère que j'ai du mal à décrire et qui gâche malheureusement quelque peu le plaisir. Je me demande s'il ne s'agit pas là encore de traces de réduction. Il reste un peu de vin, après une nuit au frais, je vais tenter de mieux caractériser cette finale.

Cordialement
JUlien
-JU-
 
Messages: 325
Inscrit le: Dim 11 Nov 2007 13:44

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar Didier » Dim 24 Oct 2010 11:59

Beau compte-rendu Julien...
Didier

"Si tu veux connaître quelqu'un n'écoute pas ce qu'il te dit mais regarde ce qu'il fait" Dalai Lama
Avatar de l’utilisateur
Didier
 
Messages: 4950
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 14:10

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar -JU- » Dim 24 Oct 2010 20:53

Merci Didier, je vais tenter de l'approfondir encore...

Redégusté après une vingtaine d’heures, le Saint-Joseph d’Alain Graillot 2007 majore irrévocablement l’arôme déprécié de la finale que j’avais doucement perçu la veille.

Alors que la saveur n’intervenait qu’au niveau de la toute finale, il se manifeste aujourd’hui plus intensément dès le nez où il reste assez discret, puis jusqu’en bouche où il est par contre majeur.
Au nez, l’on perçoit tout d’abord le fruit, un beau fruit bien mûr qui semble avoir gagné en profondeur mais aussi en alcool, prenant des allures de crème de cassis et de prune rouge. Je souris alors en me réconfortant, me disant qu’il s’agissait de réduction, chose à laquelle je voulais croire. Puis une discrète fragrance vient pointer le bout de son nez, me remémorant la saveur mal habillée de la veille. Et patatras.
L’arôme rappelle un pain grillé déviant, un petit peu comme si l’élevage avait été fait dans un fût sal. Il n’est question ici que de propos imaginatifs, et abusifs, je ne peux bien évidemment pas avancer de telles accusations à travers une simple perception, mais c’est une manière imagée que j’emploie pour décrire mes sensations.
Dernièrement, j'ai eu la même perception avec un Pinot Noir très jeune de Schuller en Alsace. Un nez qui évoque la bourgogne et une fin de bouche très désagréable, exactement de la même saveur. Je n'avais jamais perçu cela avant, ci bien que j'ai du mal à trouver les mots et à expliquer l'origine, la cause de cette déviance... Je sais que le lendemain, le pinot noir avait également majoré cette déviance.
J’avoue être très déçu par ce vin évoluant de la plus mauvaise manière qui soit. Je me dis qu’il me faudrait en déguster une seconde bouteille avant de conclure avec hâte, mais une petite voix me souffle la question suivante : Donnerais-je une seconde chance à un viticulteur moins réputé… ?

Cordialement
JUlien
-JU-
 
Messages: 325
Inscrit le: Dim 11 Nov 2007 13:44

Re: A. Graillot - Crozes Hermitage

Messagepar fcr » Mer 28 Mars 2012 18:54

ce soir avec un faisan bardé de lard et farci d un mélange de cèpes et farce moitié mouton moitié porc un graillot 2005 tres fruité fruits rouges d une concentration moyenne délicieux la bouteille doit etre percée ...
Franck :good:
Avatar de l’utilisateur
fcr
 
Messages: 259
Inscrit le: Mer 5 Jan 2011 11:31

PrécédentSuivant

Retour vers Vallée du Rhône

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Thierry Debaisieux and 3 invités