Index du forum Les rubriques Loire

Yannick Amirault : Bourgueil

Messagepar Patrick G » Ven 5 Sep 2008 20:13

Pavillon du Grand Clos 2003

Très joli fruits noirs, net, sans bavure comme on dit, qui s'exprime avec un malin plaisir à nous faire saliver. Le cabernet est vite reconnu, mais pas la région. épicé, la bouche est magnifique, puissante mais maitrisée, tout est équilibré et dure très longtemps en finale.
belle découverte pour ma part: 17.5.

Patrick G
Avatar de l’utilisateur
Patrick G
 
Messages: 567
Inscrit le: Jeu 1 Nov 2007 21:23
Localisation: entre vignes et chais

Re: Yannick Amirault : Bourgueil

Messagepar tpinault » Mer 13 Mai 2009 21:46

Bonsoir Ă  tous,

voilà une bouteille qu'il me tardait d'essayer, histoire de découvrir un peu l'appellation...et le vigneron

La Source 2006

Robe grenat sombre mais avec quelques Ă©clats et violine sur les bords.
Le nez est réduit, même avec une bonne aération... animal, mais aussi du cassis, de la fraise et du bois.
La bouche est Ă©galement sur la fraise et le bois, c'est un peu rĂŞche, les tannins semblent poudreux en fin de bouche.
Finale sur le fruit avec du chocolat amer...

On va dire Assez-Bien +, j'ai dû passé un peu à côté...

Thomas
Thomas
Avatar de l’utilisateur
tpinault
 
Messages: 70
Inscrit le: Mar 25 Nov 2008 10:51
Localisation: Ile-de-France

Re: Yannick Amirault : Bourgueil

Messagepar Didier » Mar 25 Sep 2012 18:26

Bourgueil - "La Coudraye" - 2009

J'attendais peut-ĂŞtre un peu trop de ce vin!

Un vin à la robe profonde, foncée, impénétrable.
Tant au nez qu'en bouche c'est verrouillé, mutique ; le temps passé n'arrange rien et les arômes ne se développent pas.
Pourtant la charge tannique est là, la concentration est présente, l'acidité se fait ressentir. Il y a tout probablement pour faire une belle bouteille mais seulement dans quelques années.
Didier

"Si tu veux connaître quelqu'un n'écoute pas ce qu'il te dit mais regarde ce qu'il fait" Dalai Lama
Avatar de l’utilisateur
Didier
 
Messages: 4827
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 14:10

Re: Yannick Amirault : Bourgueil

Messagepar matlebat » Dim 28 Avr 2013 18:20

Bonjour Ă  tous,

un des rares domaines que j'aime bien en Loire rouge, car il pousse la maturité assez loin !

Image

Bourgueil, Yannick Amirault Grand Clos 2010 : Un nez aux accents variétaux de poivron, cassis, noyau et bourgeon de cassis, note épice légère, aubépine, fond léger fumé. La bouche est corpulente, ample, superbes tanins soyeux, de la fraicheur et de la tonicité, sur le cassis, le bourgeon de cassis, quelques notes épicées, fond léger fumé. La finale, tout en équilibre, offre une belle persistance de cassis, de noyau, note bourgeon de cassis, fond épice et fumé. Assez classique, manque le coté mûr, extraverti, un peu décadent que j'aime habituellement sur les cabernets de Loire de yannick Amirault. Pas assez mûr/confit pour moi ! Même si le vin reste très bon TB 88-90 (15).

Amicalement, Matthieu
Avatar de l’utilisateur
matlebat
 
Messages: 746
Inscrit le: Lun 29 Oct 2007 19:07
Localisation: Paris

Re: Yannick Amirault : Bourgueil

Messagepar Didier » Dim 21 Juil 2013 20:43

St Nicolas de Bourgueil - "Les Malganes" - 2008

Un vin à la couleur foncée, presque noire, encore juvénile.
Le nez est plein de fruits noirs, avec beaucoup de cassis, des notes graphitées, des épices,
Bouche très franche, avec des tannins encore perceptibles, une certaine rusticité qui va bien, beaucoup de matière et de parfums. Vin très franc, net, agréable et de plaisir à défaut d'être fin et racé.
Un beau style....
Didier

"Si tu veux connaître quelqu'un n'écoute pas ce qu'il te dit mais regarde ce qu'il fait" Dalai Lama
Avatar de l’utilisateur
Didier
 
Messages: 4827
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 14:10

Re: Yannick Amirault : Bourgueil

Messagepar jpmt » Mer 26 Mars 2014 20:53

Domaine Yannick Amirault - Bourgueil - Le Grand Clos - 2003
Bouteille ouverte en mars 2014
Bouchon : petit mais bien, très peu imbibé

Robe : grenat assez dense.
Nez : expressif, notes de sous-bois enrobant un fruit mûr, et quelques touches fugaces d'agrumes à l'aération.
Bouche : belle matière, avec du fruit et de la mâche, un poil sapide, la trame tannique est encore sensible mais reste en arrière-plan, quelques notes de zan en fin de bouche.
Beau vin, qui peut être encore attendu plusieurs années.

16,5/20

Jean-Pierre
jpmt
 
Messages: 875
Inscrit le: Dim 14 FĂ©v 2010 15:01
Localisation: Ile-de-France

Re: Yannick Amirault : Bourgueil

Messagepar Didier » Mer 11 Nov 2015 23:03

Bourgueil - "La Coudraye" - 2009

Mutique à l'ouverture, ce vin a du être longuement aéré et carafé pour enfin donner ce que l'on en attendait.

Belle couleur très profonde, rubis, impression de densité et de concentration.
Joli nez sur les fruits noirs, notes de menthe, poivron mur, Ă©pices, fraicheur, note de suie, assez puissant
Bouche fraiche, bien définie, parfumée, concentrée et dense, les tannins sont enrobés et présents pour donner une belle structure. Les parfums sont ceux du nez. Joli vin de Loire dans une belle année.
Didier

"Si tu veux connaître quelqu'un n'écoute pas ce qu'il te dit mais regarde ce qu'il fait" Dalai Lama
Avatar de l’utilisateur
Didier
 
Messages: 4827
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 14:10

Re: Yannick Amirault : Bourgueil La Coudraye 2015

Messagepar Thierry Debaisieux » Dim 14 Jan 2018 02:32

J'ai goûté ce soir le Bourgueil La Coudraye 2015 de Y. Amirault.
Le vin provenait de 5 bouteilles différentes. Il accompagnait le plat d'un repas de 40 personnes et j'ai voulu vérifier mes impressions en goûtant le contenu de toutes les bouteilles à proximité.
Pourquoi?
Parce que je ne l'ai pas trouvé bon. Et vu le nom, j'ai voulu pouvoir éliminer un problème de bouteille.
Je me suis probablement totalement planté, mais je n'ai pas aimé.

Le nez était fermé, il offrait quelques touches de fruits noirs sur un fond vert avec une dominante de poivron.
La bouche était marquée par une acidité qui se manifestait dès l'attaque, qui s'imposait en milieu de bouche et qui dominait la finale qui en devenait "piquante". Elle me semblait manquer d'équilibre.

Je n'aime pas critiquer un vin, mais celui-lĂ , je ne l'ai pas "compris".
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 5509
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Yannick Amirault : Bourgueil

Messagepar LES SENTIERS » Dim 14 Jan 2018 09:06

Il est vrai que des apports de poivron, que ce soit au niveau olfactif ou au niveau du goût, sont rarement prisés : moi je ne les supporte pas ! Cette caractéristique se rencontre souvent dans les petits millésimes où le soleil a été avare de ses bienfaits. Ce qui est surprenant à propos de la cuvée que tu évoques, c'est que 2015 est considéré sur le plan national comme une grande réussite et la maison n'est pas n'importe laquelle ... Si cela peut te rassurer, mais je pense que tu le sais déjà, le cabernet franc ligérien présente souvent des tonalités de poivron ... certains disent même que c'est une de ses caractéristiques ... ce n'est pas mon truc, c'est tout !
Mes amitiés.
Christian
Avatar de l’utilisateur
LES SENTIERS
 
Messages: 350
Inscrit le: Mer 19 Mars 2014 13:01
Localisation: Normandie

Re: Yannick Amirault : Bourgueil

Messagepar Thierry Debaisieux » Dim 14 Jan 2018 09:20

Bonjour, Christian,

Le problème essentiel, pour moi, était cette acidité que je ne suis pas seul à avoir trouvée dérangeante.
Sur un 2015...

Amitiés,
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 5509
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Yannick Amirault : Bourgueil

Messagepar Thierry Debaisieux » Dim 14 Jan 2018 09:27

https://www.yannickamirault.fr/images/v ... udraye.pdf

Voici la fiche technique.
Le Domaine reconnait une acidité "pimpante".
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 5509
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Yannick Amirault : Bourgueil

Messagepar Thierry Debaisieux » Mar 16 Jan 2018 14:21

Après ma perplexité face au Bourgueil La Coudraye 2015, j'ai goûté ce midi le Saumur Champigny 2015 d'Antoine Sanzay.
J'avais envie de comparer la sensation d'acidité.

J'ai servi le Sanzay frais, à 14°
Le nez est frais, sur les fruits rouges et noirs, avec des notes de tabac et d'Ă©pices.
La bouche est marquée par une acidité fruitée qu'on peut qualifier de "pimpante". A la différence de la Coudraye, cette acidité rencontre une matière suffisante pour donner une sensation d'équilibre à l'ensemble. La finale allongée par l'acidité est agréable, elle ne pique pas.

L'excès d'acidité, perçu dans la Coudraye, ne semble pas devoir être rattaché à une caractéristique/un défaut du millésime.
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 5509
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)


Retour vers Loire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


cron