Index du forum Les rubriques Bourgogne

Domaine Bouchard Le Corton Bouchard 2008

Messagepar Thierry Debaisieux » Lun 17 Juil 2017 16:00

Il y a deux Corton chez Bouchard, l'un, Corton Grand Cru provient du négoce, l'autre, Le Corton Grand Cru du Domaine.

J'aime beaucoup ce Le Corton que je trouve délicieux même dans des millésimes moyens comme 2007.
J'ai acheté des 2008 et je me demande comment évolue ce vin.
Ma dernière rencontre avec lui date de mars 2016, j'avais bu la bouteille sur deux jours:.
Voilà ce que j'en disais:
"Agréable dès l'ouverture, le vin, ce midi, offre:
-un nez de cerise noire, de noyau et de notes de cuir et d'épices avec quelques nuances florales.
-une bouche élégante, équilibrée avec une matière savoureuse, un peu réglissée, qui répond à l'acidité. Le vin est ample et long avec une finale aux délicats amers.
Hier, le vin était moins fondu, ce midi, il est harmonieux avec une acidité qui ne domine pas la matière tannique ni l'alcool.
Un beau vin à carafer actuellement ou à attendre avec patience."

Je vais en ouvrir, ce soir, une autre bouteille qui sera bue sur deux ou trois jours.
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Domaine Bouchard Le Corton 2008

Messagepar Thierry Debaisieux » Lun 17 Juil 2017 18:08

J'ai ouvert la bouteille de ce Le Corton 2008 à 17 heures.
Je la go√Ľte maintenant.
A l'ouverture, je me suis content√© de v√©rifier l'absence de go√Ľt de bouchon mais j'ai per√ßu une acidit√© un peu inqui√©tante.
Actuellement,
le nez est agréable et frais, sur la cerise, son noyau, des touches de réglisse et des notes de rose un peu fanée sur un fond de cuir neuf.
La bouche est concentrée mais la matière est un peu dominée par une acidité aux saveurs de cerise. Elle est ample, les tannins sont bien présents, mais l'acidité perturbe un peu l'équilibre et se met en avant dans la finale, heureusement la matière et l'amertume réglissée parviennent à la contenir dans des limites acceptables.

C'est déjà mieux qu'à l'ouverture, mais je suis un peu déçu.
On va voir l'évolution ultérieure.
Mais avec les 2008 rouges que je go√Ľte √† nouveau actuellement (Gouges, Angerville et maintenant un Grand Cru de Bouchard), je commence √† avoir l'impression que le probl√®me d'acidit√© de ce mill√©sime ne va pas √©voluer favorablement avec le temps pour de nombreuses cuv√©es... Les d√©fauts sont plus nets que lors de mes premi√®res d√©gustations.
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Domaine Bouchard Le Corton 2008 (suite)

Messagepar Thierry Debaisieux » Lun 17 Juil 2017 19:40

A table, Le Corton 2008 passe mieux, il semble plus équilibré.
Face à une cote de veau, il retrouve une certaine élégance.
Mais quand on le go√Ľte apr√®s le repas, les d√©fauts se per√ßoivent inchang√©s.
Nous dirons que c'est un vin de "gastronomie" qui doit éviter les dégustations ;)
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Bouchard Père et fils

Messagepar Fr√©d√©ric B. » Lun 17 Juil 2017 19:45

Thierry,

Dans les quelques Bourgognes que j'ai bus en 2007 et 2008, ma préférence va au millésime 2007, avec des vins souvent déjà prêts à boire et gourmands, bien qu'ils n'aient pas à mon avis un grand potentiel de garde.

Les 2008 m'ont toujours paru manquer de chair, avec une acidité souvent élevée.
Barème de notation: 19+ à 20 = Vin mythique / 18+ à 19 = Vin exceptionnel / 17+ à 18 = Grand vin / 16+ à 17 = Excellent vin / 15+ à 16 = Très bon vin / 14+ à 15 = Bon vin / 13+ à 14 = Vin moyen / 11+ à 13 = Vin médiocre / 10 à 11 = Vin très faible
Frédéric B.
 
Messages: 4292
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 20:47
Localisation: Montréal

Re: Bouchard Père et fils

Messagepar Thierry Debaisieux » Lun 17 Juil 2017 20:15

Bonsoir, Frédéric.

Je partage ton avis.
J'ai d'excellentes surprises avec mes Bourgogne rouges 2007.
Ce sont des vins qui donnent du plaisir, les premiers exemples qui me viennent à l'esprit sont des Volnay, comme le Caillerets Ancienne Cuvée Carnot de Bouchard ou la Bousse d'Or de la Pousse d'Or ou le Santenots du Milieu des Comtes Lafon, ou encore le Charmes-Chambertin de Géantet-Pansiot et les Huit Ouvrées du Domaine des Perdrix, sans oublier Le Corton de Bouchard.
En 2008, j'ai beaucoup plus de déceptions que de bonnes surprises ;)
Mais il y a des exceptions: la dernière a été le superbe Pommard Epenots de Chanson.

Amitiés et
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Bouchard Père et fils

Messagepar LES SENTIERS » Mar 18 Juil 2017 09:42

Bonjour Thierry et Frédéric,
la premi√®re fois o√Ļ je suis all√© au domaine CASTAGNIER, c'est le mill√©sime 2007 qui √©tait en barrique. J'avais entendu dire √ß√† et l√† que ce mill√©sime avait pos√© des soucis aux vignerons et qu'il √©tait souvent m√©diocre ... mais quand le vin s'est retrouv√© dans le verre, cela a √©t√© pour moi une double r√©v√©lation : d'une part parce que je d√©couvrais ce domaine pour lequel des avis contraires m'avaient √©t√© adress√©s, mais qui fait depuis lors partie de mes favoris et d'autre part parce que ce mill√©sime 2007 m'apparaissait √† la fois fin et charnu, d√©licat et profond, subtil et imposant ... ma foi, ce que je nomme un Bourgogne √©quilibr√© : une poigne solide dans un gant de velours ! On m'avait dit √† l'√©poque que je n'y connaissais rien et que le 2007 tout comme le domaine √©taient √† bannir ! La cuv√©e dont je vous parle √©tait le Clos de la Roche : au d√©but j'ai √©t√© influenc√© par les d√©tracteurs et je restais prudent sur l'avenir de ce grand vin, mais aujourd'hui je peux affirmer qu'il poursuit gentiment sa route et qu'il nous enchantera encore dans dix ans ... cela ne fait aucun doute eu √©gard √† ma derni√®re d√©gustation ! Donc 2007 est bien un bon mill√©sime ... si vous en doutez encore, retrouvez mon post sur le Pernand-Vergelesses 1er Cru "Ile des Vergelesses" 2007 du domaine RAPET !
Avatar de l’utilisateur
LES SENTIERS
 
Messages: 350
Inscrit le: Mer 19 Mars 2014 13:01
Localisation: Normandie

Re: Bouchard Père et fils

Messagepar Thierry Debaisieux » Mar 18 Juil 2017 17:05

Bonsoir, Christian.
Nous n'en doutons pas.
Je peux allonger ma liste des r√©ussites 2007 avec, par exemple, le Beaune Clos des F√®ves de Chanson ou le Vigne de l'Enfant J√©sus de Bouchard ou le Clos Vougeot Vieilles Vignes du Ch√Ęteau de La Tour ou les Saint-Georges de Gouges...
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Domaine Bouchard Le Corton 2008

Messagepar Thierry Debaisieux » Mar 18 Juil 2017 20:32

Des nouvelles du front: ;)
le niveau de ce Le Corton 2008 du Domaine Bouchard ne baisse pas vite depuis l'ouverture de la bouteille lundi.
J'ai même eu envie d'ouvrir un vin qui pourrait être plus agréable, ça a été, ce soir, le Nuits 1er Cru Les Saint-Georges 2008 de Gouges, commenté ici:
viewtopic.php?f=10&t=5769&start=40#p83891
Je go√Ľte √† nouveau ce Le Corton 2008 apr√®s ce tr√®s agr√©able Les Saint-Georges 2008 de Gouges:
Le nez reste actuellement toujours agréable, le problème ne venait pas du nez. Il offre des notes fondues de confiture de cerises, de noyau, de vieux cuir et de réglisse.
La bouche est savoureuse, sur la confiture de cerise. Elle me surprend, elle me semble plus équilibrée: elle tend à offrir un peu de gras et un fond réglissé qui endiguent l'acidité fruirée.
Le vin est devenu plaisant, il a manifestement beaucoup gagné en équilibre.
Pourquoi? Je l'ignore...
Je le compare à nouveau aux Saint-Georges 2008 de Gouges, et Le Corton, moins puissant, tient cependant la route...
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Domaine Bouchard Grand Cru Le Corton 2008

Messagepar Thierry Debaisieux » Dim 6 Ao√Ľt 2017 11:06

Je n'aime pas rester sur une impression pas très positive à partir d'une seule bouteille.
Celle-ci peut avoir un problème ou le dégustateur être en mauvaise forme, ce jour-là.
J'ouvre donc, ce midi, un autre Le Corton 2008, Grand Cru du Domaine Bouchard.

Le nez est agréable, sur la cerise, la myrtille, voire la groseille, sur un fond de noyau et de délicate réglisse.
La bouche est peu concentrée et marquée par une acidité fruitée. On peut qualifier ce vin de "fin" et de "frais", mais la matière tannique me semble insuffisante pour équilibrer l'acidité. Ce vin savoureux me semble souffrir d'un léger déséquilibre, il n'est pas désagréable mais, c'est surtout l'alcool qui répond à l'acidité qui rend la finale un peu piquante.

Deuxième rencontre: ce n'est pas mieux...
Et je n'ai pas le pouvoir de transformer mes 2008 en 2007 ou 2006 ;)
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Bouchard Père et fils

Messagepar Thierry Debaisieux » Dim 6 Ao√Ľt 2017 13:15

Retour vers Le Corton 2008 ouvert ce midi.
En raison de son acidité, j'ai essayé de le boire avec une belle cote de veau accompagné d'un taboulé.
Le Corton convenait bien.
Le taboulé a mis en évidence l'amertume réglissée du vin, dès le milieu de bouche et dans la finale.
La fra√ģcheur li√©e √† l'acidit√© √©tait agr√©able par cette belle journ√©e d'√©t√©.
Mais je pense qu'un "Cru Class√© des C√ītes de Provence", pour garder une image prestigieuse, en rouge voire en ros√©, m'aurait apport√© autant de plaisir face √† ce plat et pour beaucoup moins cher ;)
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Domaine Bouchard Père et Fils: Volnay Clos des Chênes 2008

Messagepar Thierry Debaisieux » Lun 7 Ao√Ľt 2017 18:01

Il me reste encore la moitié de la bouteille de "Le Corton 2008"
Je me demande à quoi je vais la comparer.
Je pense au Volnay Clos des Chênes 2008 du même Domaine Bouchard qui m'a fait une excellente impression il y a quelques semaines.

La bouteille de Clos des Chênes que j'ouvre ce soir est, elle aussi, très agréable.

Le nez est puissant sur la confiture de cerises et la gel√©e de m√Ľres, sur le noyau et les √©pices avec quelques touches de r√©glisse.
La bouche poss√®de une mati√®re tannique suffisante pour r√©pondre √† l'acidit√© fruit√©e et pour l'endiguer, elle donne une sensation d'√©quilibre. Ce vin concentr√©e a un beau volume et une longue finale fra√ģche √† l'agr√©able amertume r√©gliss√©e.

C'est très bon et c'est un excellent rapport qualité/prix.
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Domaine Bouchard Le Corton et le Clos des Chênes 2008

Messagepar Thierry Debaisieux » Lun 7 Ao√Ľt 2017 18:12

Me voilà donc avec les deux vins en face de moi.

Le Corton Grand Cru 2008
a toujours un nez élégant et agréable. Pour moi, le problème vient de la bouche.
La bouche est savoureuse mais la matière tannique n'est pas assez imposante pour l'équilibrer face à une acidité fruitée trop importante pour elle.

Le Volnay 1er Cru Clos des Chênes 2008
a un nez plus puissant et très agréable, lui aussi.
La mati√®re tannique est plus concentr√©e et elle √©quilibre la bouche savoureuse en ma√ģtrisant l'acidit√© fruit√©e.

La différence de matière entre les deux vins est étonnante.
Le Clos des Chênes est un 2008 que je trouve très réussi.
Il co√Ľtait la moiti√© du prix du "Le Corton"...
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re:Domaine Bouchard Père et fils

Messagepar Thierry Debaisieux » Lun 7 Ao√Ľt 2017 20:17

Le Volnay 1er Cru Clos des Chênes 2008 à table confirme ses qualités.
C'est un vin équilibré à la belle concentration.
Il est délicieux.

Pour "Le Corton Grand Cru 2008", en le laissant monter en température, l'alcool s'exprimant mieux, il semble moins acide...
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Bouchard Père et fils

Messagepar Thierry Debaisieux » Mar 8 Ao√Ľt 2017 07:01

Par curiosité, j'ai regardé les notes Meadows des Bouchard rouges 2008 que j'ai en cave:
-Volnay Caillerets Ancienne Cuvée Carnot: 90-93
-Volnay Clos des Chênes: 91-93
-Vigne de l'Enfant Jésus: 90-93
-Nuits Les Cailles: 92
-Le Corton: 92-95
-Clos de Vougeot: 92
-Chambertin Clos de Bèze: 95
J'ai achet√© √† l'√©poque les bouteilles sans les go√Ľter en me fiant √† ces notes.

J'aime les 4 premiers.
Je comprends mal la note supérieure de "Le Corton".
Je n'ai pas encore go√Ľt√© les deux derniers.

Je constate que Meadows conseille de boire Le Corton à partir de 2028 mais je reste perplexe sur ses capacités à s'améliorer beaucoup.
Pourtant, il le met dans les vins "à ne pas manquer" du millésime.
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Domaine Bouchard Père et Fils: Corton-Charlemagne 2008

Messagepar Thierry Debaisieux » Lun 14 Ao√Ľt 2017 13:16

Avec tout ce qu'on peut lire sur l'oxydation prématurée, j'ai décidé d'ouvrir ce midi un Corton-Charlemagne 2008 du Domaine Bouchard.
Il m'en restait 14 bouteilles.
J'avais fait du stock en 2008 et 2010 pour avoir du vin prêt à boire pour mes vieux jours.
J'ai cessé mes achats ensuite.

Alors, une évoluton oxydative aurait été très indigeste ;)
Dès le premier contact, je suis rassuré, la robe est jaune clair à reflets verts et le nez est très frais.

A table, il expose ses qualités.
Le nez est complexe et très élégant, sur le citron jaune, la mandarine, la pêche blanche, quelques nuances de son noyau, la noisette verte, le beurre frais et la brioche. Il est frais et superbe.
La bouche est celle qu'on attend d'un Grand Cru: elle est concentrée, ample et "profonde". Elle est équilibrée et harmonieuse. Elle a une superbe finale d'une magnifique longueur. Ce vin offre un sensation de volume et de gras, de parfait équilibre entre la matière et l'acidité aux délicieuses notes d'agrumes et de "début d'éternité" face à la longueur de la finale.

C'est magnifique.
Il m'en reste plus de la moitié de la bouteille. Je vais la comparer ce soir au Corton-Charlemagne 2008 de Bruno Clair que j'avais acheté dans ces deux millésimes en quantité équivalente dans le même but.
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Bouchard Père et fils

Messagepar Thierry Debaisieux » Lun 14 Ao√Ľt 2017 13:43

Un petit regard sur Burghound:
Pour Meadows, ce Corton-Charlemagne 2008 est un 96, comme le Chevalier Montrachet La Cabotte, alors que le Chevalier Montrachet n'a que 94.
Montrachet culmine à 98 (je ne me souvenais pas avoir vu des notes supérieures à 97)
Face aux Bouchard, le Corton-Charlemagne 2008 de Bruno Clair n'est pas noté, je trouve bien les 2009 et 2010 mais pas le 2008...
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Domaine Bouchard: Meursault Perrières 2008

Messagepar Thierry Debaisieux » Mar 15 Ao√Ľt 2017 13:58

Toujours dans le cadre de ma surveillance face au risque d'une oxydation précoce, j'ouvre ce midi, pour ce soir et demain, un Meursault 1er Cru Perrières 2008 du Domaine Bouchard.
En le faisant maintenant je vais pouvoir le comparer à deux 2008, le Corton-Charlemagne de Bouchard et le Corton Charlemagne de Bruno Clair.

Une grande bouteille !
La robe est jeune, jaune clair à reflets verts.
Le nez est √©l√©gant voire envo√Ľtant, sur le citron jaune avec des zestes de citron vert, sur la pomme verte, sur la noisette verte, sur le beurre frais et sur la brioche avec des notes min√©rales. Il est tr√®s frais et il explose hors du verre.
La bouche est d√©licieuse, concentr√©e et savoureuse, sur les agrumes et de d√©licats amers, fra√ģche gr√Ęce une acidit√© parfaitement adapt√©e √† la mati√®re et ample. La finale est tr√®s, tr√®s longue avec une vivacit√© fruit√©e et une agr√©able min√©ralit√©.

J'adore.
Par rapport aux prix des autres Meursault Perrièrres, on peut avancer que c'est un très bon rapport qualité/prix.
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Bouchard Père et fils: petite comparaison

Messagepar Thierry Debaisieux » Mar 15 Ao√Ľt 2017 14:12

Le Meursault Perrières 2008 du Domaine Bouchard face:
au Corton Charlemagne 2008 de Bruno Clair
au Corton-Charlemagne 2008 du Domaine Bouchard

Le Perrières
a un nez
plus puissant et plus complexe que celui du Charlemagne de Clair. Il est plus séduisant.
moins imposant, moins puissant mais tout aussi complexe que celui du Charlemagne de Bouchard.
a une bouche
plus élégante, plus savoureuse mais moins concentrée et moins longue que celle du Charlemagne de Clair.
moins concentrée, moins ample, moins grasse, moins longue que celle du magnifique Charlemagne de Bouchard.

C'est un exercice intéressant.
En go√Ľtant ces vins √† table, je mettais le Corton Charlemagne de Bruno Clair en dernier.
Mais avec trois verres √† c√īt√© de l'ordinateur et en prenant le temps de les analyser, il devient deuxi√®me.
Cela n'enl√®ve rien aux immenses qualit√©s du Perri√®res qui co√Ľte deux fois moins.
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Bouchard Père et fils

Messagepar Thierry Debaisieux » Mar 15 Ao√Ľt 2017 14:25

O√Ļ se situe ce Perri√®res 2008 de Bouchard parmi les autres Perri√®res 2008 d'apr√®s Meadows?
Il obtient 93 et:
Coche-Dury: 95
Comtes Lafon: 94 - 92? - 92?
Thierry et Pascale Matrot: 94
Vincent Dancer: 93
Henri Boillot: 93
Guy Roulot : 92

Cela ne me donne aucune envie d'acheter chez un caviste un Comtes Lafon ou un Roulot ;)
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Re: Bouchard Père et fils

Messagepar Thierry Debaisieux » Mar 15 Ao√Ľt 2017 17:06

J'ai vraiment eu un énorme plaisir gustatif face aux Corton-Charlemagne et Meursault Perrières 2008 du Domaine Bouchard.
Je repense à ma déception face à deux bouteilles de Le Corton 2008, ces derniers jours, pourtant 92-95 et "à ne pas manquer" pour Meadows.
Serait-ce d√Ľ √† un probl√®me de d√©gustateur?
Je viens donc d'ouvrir et de mettre cette fois en carafe une troisième bouteille.
A l'ouverture, le nez est à nouveau agréable et l'acidité en bouche me semble toujours un peu marquée.
Attendons la suite...
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 6015
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

PrécédentSuivant

Retour vers Bourgogne

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité