Les Riesling allemands

Publier une réponse


Cette question est un moyen de prévention luttant contre l’envoi de formulaires par des robots indésirables.
Émoticônes
:bienvenue: :tubois: :jesors: :D :) ;) :notgood: :good: :cdc: :( :o :shock: :? 8-) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :!: :?: :idea: :arrow: :at: :| :color: :mrgreen: :alien: :geek: :ugeek: :bom: :drunk: :cheers: :cyclop: :king: :puke: :queen: :salut: :bjr: :appl: :appl2: :toodrunk: :tchin: :tchin2: :wineglass: :winebottle:
Le BBCode est activé
[img] est activé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les émoticônes sont activées
Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet: Les Riesling allemands

Re: Les Riesling allemands

Message par oenanthrope » Sam 7 Juil 2018 16:47

Riesling Beerenauslese 2006 Dr. Loosen - Mosel 7,5 %

Nettement mieux pour cette bouteille de 2006, (11 ans de bouteille). Robe jaune or.
Immédiatement sur le citron au nez et en bouche, sur un fond de goût d'amandes en bouche, bel équilibre, une trace de TDN pour rappeler que c'est quand même un vrai Riesling.
Plus tard, le citron en olfaction est remplacé par cette odeur cireuse + pomme + un miel d'une fleur que je ne connais pas, ou ne connaîtrai jamais, en effet je sens le sucre au nez.
On y est, un régal. Un Riesling à son apogée ou à sa première apogée! Par contre il est assez simple, dans son absence de défauts.
Ai-je eu 2 bouteilles avec de la réduction - voir plus haut pour les 2 précédentes - et pas celle-ci ? Mon expérience me porte à penser que, en général, le SO2 n'est pas assez homogénéisé dans le vin avant la mise en bouteille.
Je le vois bien accompagner un pâtisserie au citron avec un peu de pâte d'amande, j'essaierai. P.S. il n'est pas assez sucré face à un dessert.
S'est révélé fort expressif face à du caviar d'aubergine (qui ne manquait pas de citron).
Ah oui, et sans même penser à ce Riesling, j'ai aussi acheté un Houmous nature, et l'ai assaisonné au citron confit haché. Miam.

Re: Les Riesling allemands

Message par Christian Rausis » Dim 4 Jan 2015 15:42

Re: Les Riesling allemands

Message par oenanthrope » Dim 4 Jan 2015 14:35

Un vin avec mode d'emploi au verso obligatoire ;)


Il y en aurait beaucoup !

Re: Les Riesling allemands

Message par Vincent Ravenne » Dim 4 Jan 2015 14:28

oenanthrope a Ă©crit:2e bouteille ce 17.12 - pour essayer l'accord avec un plat aux Ă©pices douces.
C'est le même vin, sans le pneu brûlé, mais une impression de légère réduction, et une odeur poussiéreuse-cireuse bien particulière, avec un peu de fumée d'un feu lointain.
J'ai de nouvelles impressions, comme celle de tourner autour d'une voiture que le carrossier vient de polir après réparation dans son atelier, mais c'est autre chose que le solvant de la peinture et son côté acétate d'éthyle.
Une impression acide qui fait penser Ă  du CO2.
Pour le positif, l'accord est très proche avec les arômes de la cardamome (qui a des terpènes aussi), le citron confit est là aussi - Il s'avère trop sucré pour le plat.
Ce soir, je dégaze un peu ce Riesling, il est plus agréable, l'acidité domine en milieu de bouche, bonne sensation de gras, de fruit, aussi de raisin très mûr. En finale, fruité, notes de cédrat, de coing, un peu d'astringence (évoque un Chenin des pays de Loire).
19.12 : Et voila ! Ayant appliqué ma chère et essentielle pratique de transvaser dans une petite bouteille (les vins réduits) et l'ayant laissée au froid 2 jours, je trouve le vin bien en place dès qu'il est dans le verre ! Au lieu que ce que j'ai décrit ci-dessus se révèle sur quelques dizaines de minutes, j'ai tout ensemble, le nez cireux et le floral, le fruité-terpénique style chirimoya, et en bouche des goûts de salade de fruits avec du citron et du fruit de la passion entre autres exotiques. L'évidence retrouvée d'un tel Riesling et donc de la décision d'achat.

Pour faire remonter le sujet, je joins à posteriori la photo de cette bouteille décrite dans le message ci-dessus.http://imagizer.imageshack.us/v2/320x24 ... Dh8tTk.jpg[/img]



La lecture de tes sensations Ă  l'ouverture tend Ă  pousser l'amateur Ă  fuir le domaine.
Un vin avec mode d'emploi au verso obligatoire ;)

Re: Les Riesling allemands

Message par oenanthrope » Dim 4 Jan 2015 12:49

2e bouteille ce 17.12 - pour essayer l'accord avec un plat aux Ă©pices douces.
C'est le même vin, sans le pneu brûlé, mais une impression de légère réduction, et une odeur poussiéreuse-cireuse bien particulière, avec un peu de fumée d'un feu lointain.
J'ai de nouvelles impressions, comme celle de tourner autour d'une voiture que le carrossier vient de polir après réparation dans son atelier, mais c'est autre chose que le solvant de la peinture et son côté acétate d'éthyle.
Une impression acide qui fait penser Ă  du CO2.
Pour le positif, l'accord est très proche avec les arômes de la cardamome (qui a des terpènes aussi), le citron confit est là aussi - Il s'avère trop sucré pour le plat.
Ce soir, je dégaze un peu ce Riesling, il est plus agréable, l'acidité domine en milieu de bouche, bonne sensation de gras, de fruit, aussi de raisin très mûr. En finale, fruité, notes de cédrat, de coing, un peu d'astringence (évoque un Chenin des pays de Loire).
19.12 : Et voila ! Ayant appliqué ma chère et essentielle pratique de transvaser dans une petite bouteille (les vins réduits) et l'ayant laissée au froid 2 jours, je trouve le vin bien en place dès qu'il est dans le verre ! Au lieu que ce que j'ai décrit ci-dessus se révèle sur quelques dizaines de minutes, j'ai tout ensemble, le nez cireux et le floral, le fruité-terpénique style chirimoya, et en bouche des goûts de salade de fruits avec du citron et du fruit de la passion entre autres exotiques. L'évidence retrouvée d'un tel Riesling et donc de la décision d'achat.

Re: Les Riesling allemands

Message par oenanthrope » Mar 15 Juil 2014 09:55

Riesling Beerenauslese 2006 Dr. Loosen - Mosel

Sensiblement une fermentation stoppée à 7,5 %. Bouteilles 37,5 cl, fermeture à vis.

Belle robe jaune
Premier nez de pneu brûlé, SO2..... on attend un peu. ensuite l'odeur devient typée, florale, agrumes, avec un peu de caoutchouc frais.
En bouche, équilibre correct, quoiqu'on puisse espérer que le temps atténue la sensation sucrée. Se boit facilement, et il s'améliore au fur et à mesure qu'il s'aère et se tempère en la pièce à 22 °C.
Enfin la bouche devient fruitée, et les arômes nettement citronnés, sur les terpènes du citron, longue persistance!
Riesling en transition, pas aussi bon (au premier verre servi froid) que quand j'ai décidé d'en prendre 6, mais laisse augurer un beau vieux Riesling.

Re: Les Riesling allemands

Message par JP Nieudan » Jeu 6 Sep 2012 17:23

Merci Eric

Re: Les Riesling allemands

Message par EricC » Jeu 6 Sep 2012 12:47

Ouverte hier soir :
Mosel-Saar-Ruwet Selbach-Oster Riesling Zeltinger Sonnenuhr Auslese 1998

Nez envoûtant, malgré une petite frayeur due à un bouchon complètement imbibé et à la moisissure qui s'était glissée sous la capsule.
Bouche grasse, sensation d'onctuosité qui étonne vu le faible degré alcoolique (à l'aveugle j'aurais annoncé davantage que les 8.5° de l'étiquette).
Côté aromatique (nez et rétro) c'est un véritable festival : truffe, ananas, mangue, abricot sec, sans aucune lourdeur, d'une grande précision.
C'est long, et c'est très bon. On a dû se forcer pour en conserver un fond de bouteille afin de voir l'évolution ce soir.
Une de mes grandes bouteilles de l'année ...


Eric

Re: Les Riesling allemands

Message par Laurent Saura » Dim 10 Juin 2012 07:25

ALLEMAGNE-MOSEL-SAAR-ĂśRZIGER WĂśRZGARTEN-DR.LOOSEN-RIESLING TROCKEN-2006

Un ami m'a offert cette bouteille,un jour de passage à la maison.Je n'ai pas pu honorer son invitation récente,puisque j'étais de garde,alors,j'ai ouvert cette bouteille pour en déguster quelques gorgées seulement,et trop rares pour ce soir car qu'est-ce que c'est bon!
Une robe d'un jaune citron,étincelante.Un nez complexe,d'agrumes,d'épices,de miel,et quelques légères sensations olfactives pétroleuses.Bouche très agréable,douce,sans doute grâce aux sucres(discrets) présents.Magnifique acidité,tranchante,revivifiante,transperçant la matière comme pour lui donner une allonge précise.Un vin superbe,de soif et de plaisir.Merci l'ami!Noté 16+

Re: Les Riesling allemands

Message par Vincent Ravenne » Jeu 4 FĂ©v 2010 00:38

J'avais il y a quelques mois gouté de très jolies choses de chez Muller cattoir avec Laurent Gibet et le groupe d'IVV.
De bien jolis vins même si je n'ai jamais gouté aussi vieux que le vin que tu as servi

:tchin:

Re: Les Riesling allemands

Message par Winemega-Alain » Mar 2 FĂ©v 2010 21:48

Quelques vins allemands dégustés récemment chez moi lors d'une rencontre "LPV-BdE & Friends".

SĂ©rie Riesling
Classés par ordre de mes préférences

Très Bien à Excellent / **** à ***** / 17.5 à .. / 94 à ..
- Allemagne, Nahe Traiser Rotenfels, Auslese, Crusius 1994
Image
Aspect jaune or foncé d'un vin ayant déjà de la bouteille..
Nez expressif d'agrumes, pamplemousse, cire d'abeille et citron confit, légère note oxydative..
Beaucoup d'ampleur sur le palais, du gras parfaitement soutenu par une remarquable fraîcheur. Finale bien structurée et dynamique. Que du plaisir!


Bien à Très Bien / ***(*) à **** / 15 à 17.5 / 88 à 94

- Allemagne, Mosel-Saar-Ruwer, Kanzem Altemberg Alte Reben, demi-sec, Van Volxem 2007
Image
Robe jaune pâle. Parfums floraux et de poire, très fin.
Structure classique, montant en puissance avec élégance. Très bel équilibre sucre/acidité. De la tension malgré la sensation de gras. Une excellente réussite que je ne dédaignerai vraiment pas d'avoir en cave..

- Allemagne, Rheinhesse, Haardter BĂĽrgergarten, TBA doux, Muller-Catoir 1976
Robe couleur bronze, peu lumineuse, beaucoup de gras sur le verre.
Les arômes semblent d'abord un peu basiques, pâte de coing, cire.. mais évoluent en se complexifiant à l'aération.
La sensation en bouche est étonnante, une grosse densité de fruit confit glycériné, mais le support acide est bien là en contrepoids. C'est long.. rond, doux et un peu indéfinissable au niveau du vécu personnel.. J'adore de tels vins, un peu hors normes!

- Allemagne, Nahe Schlossböckelheimer, Auslese doux, Crusius 1994
Image
La robe ne fait vraiment pas son âge.. Arômes évolutifs, alliant une minéralité racée, des agrumes confits et une pointe terpénique. Très légère sensation de réduction..
Très ample en bouche, avec un beau gras "naturel", agrumineux avec un soutien acide sans faiblesse jusqu'à la finale, légèrement tombante.. Une bouteille un peu plus "qu'à point"..


Assez Bien Ă  Bien / ** Ă  *** / 12.5 Ă  15 / 81 Ă  88
- Allemagne, Nahe Oberhäuser Leistenberg, Kabinett, demi-doux, Dönnhoff 2007
Image
Le nez m'inquiète un peu avec ses arômes doucereux de bonbon. A l'aération, le vin gagne en finesse avec des notes florales plus élégantes.
Malgré une sensation de sucre résiduel très présent, cette bouteille garde une ligne claire grâce à une acidité bienvenue. La structure est simple mais bien équilibrée. Là encore, un Riesling qui devrait se bonifier dans 3-5 ans.

- Allemagne, Rheingau, Kabinett, demi-doux, Erbacher Marcobrunn 2008
Image
Bien qu'Ă  dominante florale, le nez reste un peu diffus..
La structure est propre, bien faite, sur une sensation d'agrumes (citron). L'équilibre est bon entre les sucres résiduels et l'acidité. Moyennement complexe mais agréable dans l'ensemble.

Re: Les Riesling allemands

Message par Winemega-Alain » Lun 18 Mai 2009 14:03

Scharzhofberger Kabinett 2007 - Egon MĂĽller
Robe jaune pâle aux reflets verts.
Fin bouquet d'agrumes, mandarines, abricot avec une note florale, sans aucune trace terpénique (à l'aveugle au jeu des devinettes, plusieurs participants pensent d'ailleurs à un Pinot Gris!).
Bouche cristaline, à l'acidité un peu sêche supportant un fruit d'une absolue pureté. Longue finale, élégante et prégnante revenant sur une sensation minérale.
Superbe Riesling sec (9°) dans un grand millésime en Moselle!

Les Riesling allemands

Message par Winemega-Alain » Sam 6 DĂ©c 2008 22:07

Continuons la série. Toujours le même producteur:

Riesling Spätlese Kanzem Altenberg 2006 - Von Othegraven
Aéré pendant 3 heures, non-carafé.
Ce lot N° 8 est très cristallin, très pur au niveau aromatique, même si encore sur la retenue, citron, minéral, à peine terpénique.
Très belle bouche, tranchante, beaucoup de vivacité et de dynamisme, incisive, stylée. Très légère sensation de perlant sur la langue qui équilibre avec bonheur le sucre résiduel. La finale est lumineuse, sur des notes florales. La bouche s'étire de manière exquise dans une harmonie vibrante.
Un Riesling qui fait sensation autour de la table. Ses 8 % d’alcool permettraient d'en boire jusqu'au bout de la nuit..
:drunk:

Haut


cron